Conjoncture
A la Une

Litige sur le site du groupe l’Anecdote à Warda

La famille Mahop revendique la propriété du terrain où le patron du groupe l’Anecdote a érigé un immeuble de huit niveaux.

C’est Paul Loga Mahop, porte-parole de la famille Mahop qui a relancé les hostilités autour de cette affaire qui date depuis 2008. Face à la presse ce mercredi 08 juillet, ce dernier est revenu sur le litige foncier qui l’oppose à Jean Pierre Amougou Belinga, Président directeur général du groupe l’Anecdote. Litige autour du terrain sur lequel le patron de Vision Finances est en train d’ériger le nouveau siège du groupe l’Anecdote. Pour Paul Loga Mahop, ce terrain aurait été construit en violation des droits de sa famille. Dans son édition du vendredi 10 juillet 2020, le quotidien Le jour révèle que ce dernier serait titulaire d’un titre foncier sur les 389 m2 tel que l’indique le certificat de propriété où l’immeuble a été bâti  sur lequel le terrain a été bâti. 

« Nous sommes propriétaires de ce terrain avec un titre foncier et un certificat de propriété, des documents qui ont été signés par le conservateur. Le titre foncier date de plusieurs années » déclare Paul Loga dans les colonnes du journal. D’après ses dires, l’affaire date de 2008 ; année au cours de laquelle le domicile de la famille Mahop aurait été « cassé »par erreur par la communauté urbaine de Yaoundé. « Le délégué du gouvernement nous a dit lui-même qu’il avait commis une bavure. Nous avons la vidéo où il s’exprimait ainsi. Nous attendons depuis qu’il répare la bavure sans suite ».

Alors qu’elle attendait encore la réparation du préjudice causé, la famille Mahop dit être surprise de constater que plusieurs personnes ont tenté de construire sur sa propriété. «Il y a plusieurs personnes qui sont entrain de vouloir construire sur ce terrain privé et titré où nous ne sommes pas les seuls. Il y a les familles Ndingue, Biloa, Epoupa, Nganso… nous sommes nombreux avec des titres fonciers. Plusieurs familles sont installés sur ces plus de 5000m2 », confie le porte-parole de la famille.  

A la question de savoir comment la famille Mahop a laissé prospérer la construction de cet immeuble, le porte-parole indexe la mauvaise foi de la communauté urbaine. « Au lancement de ces travaux de construction nous avons obtenu l’arrêt des travaux sur ce terrain en première instance. Mais nous sommes surpris par la mafia de la communauté urbaine de Yaoundé. Aujourd’hui, on trouve un monsieur bien connu, le grand frère Zomloa, qui dit qu’il est en train de monter un immeuble sur quel terrain ? Un terrain qui appartient à une succession qui a tous ses papiers. Soit il est un fils mahop, soit il est l’enfant de notre feu père qu’on ne connaît pas, soit il a été trompé par la communauté urbaine » déclare-t-il.

Jusqu’à présent le PDG du groupe l’Anecdote n’a pas encore réagit. Son conseil, Me Bayiha a tout de même affirmé que son client disposait de tous les documents qui lui octroyait la propriété de ce terrain.

Lire aussi : Microfinance : Vision Finance entre en activité avec un capital de 1 milliard de FCFA

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer