A la UnePolitiques Publiques

Logements sociaux : 32 appartements officiellement rétrocédés à Olembe

Les propriétaires ont reçu leurs clés au cours d'une cérémonie présidée par le Ministre de l'Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtes, qui avait à ses côtés le Ministre Délégué auprès du Ministre des Finances, Yaouba Abdoulaye.

32 premiers acquéreurs ont officiellement reçu les clés de leurs appartements construits au titre de logement sociaux d’Olembe à Yaoundé, du Programme Gouvernemental de 10 000 logements. C’était le 31 juillet dernier au cours d’une cérémonie présidée par la Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtes, qui avait à ses côtés le Ministre Délégué auprès du Ministre des Finances, Yaouba Abdoulaye.

En effet, les 32 appartements figurent dans un lot de 60 acquisitions compris dans 3 bâtiments dont les travaux sont achevés. Et les nouveaux propriétaires font partie des 205 ayant payé au comptant les frais relatifs à l’acquisition de ces logements il y a six ans. Entièrement équipés en eau, électricité, système d’assainissement des eaux usées, et autres commodités urbaines, la ministre a invité ces premiers acquéreurs à « garder jalousement cet investissement et d’en prendre le plus grand soin ».

Après un démarrage laborieux, le jour se lève enfin sur ce Programme gouvernemental qui aura rencontré plusieurs obstacles. Il s’agit, d’une part, de la défaillance notoire des PME nationales qui n’ont pas été à la hauteur de la confiance à elle faite par le Chef de l’Etat et l’insuffisance des ressources financières pour couvrir les charges du Programme, selon Célestine Ketcha Courtes. Et d’autre part, les scandales liés à l’acquisition de ces logements qui ont secoué le secteur.

L’on se rappelle que, ces logements sociaux non seulement, n’ont cessé de susciter la polémique quant à la procédure et les critères de leur acquisition, jugés extrêmement rigoureux et lassant, mais aussi, semblent être pour des personnes nantis au détriment de toutes les couches sociales d’après une certaine opinion.

Quoi qu’il en soit la ministre de l’Habitat Célestine Ketcha a prescrit le respect du contenu du cahier de charges, qui donne un aperçu des droits et obligations des acquéreurs de ces logements. L’opération de rétrocession se poursuit à Douala ce vendredi 2 juillet 2019. Sur les 236 personnes ayant payé au comptant les frais d’acquisition de leurs logements, 53 recevront leurs clés, pour 170 logements compris dans 7 bâtiments dont les travaux sont achevés.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!