Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Logistique : Bollore Africa logistics devient Africa Global logistics après son rachat par MSC

L’annonce a été faite ce 30 mars 2023, par l’armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC).

Publiée vendredi 31 mars 2023 à 11:13:35Modifiée vendredi 31 mars 2023 à 11:13:40Temps de lecture 3 minPar Cindy MBALA BETINE

Bolloré Africa Logistics (BAL), ancienne filiale du groupe français Bolloré qui concentrait ses activités en Afrique sur le transport et la logistique change de nom. Elle se fera désormais appelée Africa Global Logisticis (GAL). Ceci suite à son rachat en décembre 2022 par l’armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC). L’annonce a été faite ce 30 mars 2023, alors que le premier armateur mondial dévoilait ses ambitions pour cette filiale qui affiche un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros (1 705,488 milliards de Fcfa) contre à 2,3 milliards d’euros (1 508,701 milliards de Fcfa) en 2021.

Lire aussi : Bolloré Transport et Logistics : Détails sur les acquis sociaux après le rachat par MSC

L’on se souvient que c’est le 21 décembre dernier que l’entreprise appartenant à Vincent Bolloré, communiquait sur la finalisation du processus de cessation de ses actifs à MSC, pour une valeur d’entreprise nette et des intérêts minoritaires de 5,7 milliards d’euros (3 738, 9 milliards de FCFA). Avec ce rachat, MSC reprenait sous son contrôle 21 000 salariés dans 250 filiales réparties dans 47 pays africains, plus Haïti et le Timor appartenant à BAL. Parmi ces actifs l’on compte les 4 sociétés appartenant à Bolloré au Cameroun. Il s’agit de Cameroon Railways (Camrail), l’unique opérateur des chemins de fer au Cameroun, Kribi Conteneurs Terminal (KCT),  qui gère la concession du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi ; Terminal bois du port de Douala (TBPD) et  enfin Bolloré Transport & Logistics Cameroun (BTL). Le terminal à conteneurs du port de Douala pourrait également passer dans son giron. Seulement, Il faudrait tout d’abord que le contentieux judiciaire qui l’oppose depuis 3 ans au duo Bolloré-Maersk livre des conclusions qui lui sont favorables.

Lire aussi : Bolloré AfricaLogistics : Philippe Labonne reste à la tête de l’empire, malgré la cession au suisse MSC

Il faut dire que ce changement de top management a créé des remous au sein de ces filiales camerounaises. En effet, dans une correspondance datant du 21 janvier 2023 et adressée à Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, le Syndicat des employés du transit, des sociétés du secteur maritime et activités connexes du Cameroun (Setrasosmacc syndicat majoritairement représenté au sein des sociétés Socopao Cameroun et Bolloré Transport et Logistics Cameroun, filiales locales de Bolloré), déplorait la gestion de ce dossier. «…Il apparaît sans équivoque que la cession de 100% des actifs de Bolloré Africa Logistics au Groupe Msc est déjà effective. Cependant, le collectif des délégués du personnel relève pour le déplorer, l’opacité et le flou dans la gestion du dossier, se caractérisant par l’absence d’un dialogue franc et sincère de nature à rassurer le travailleur et à lui garantir la préservation  de tous ses droits», indique Jean Marie Yossa, le président national de ce syndicat. Ce qui avait poussé plus de 400 employés à souhaiter leur licenciement avant la cession à MSC.

Lire aussi : Cameroun : Plus de 400 employés de Bolloré favorables à leur licenciement avant la cession à Msc 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner