Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Loi de Finance rectificative 2023 : ces ministères qui vont connaître une hausse de budget

Le ministère des Enseignements secondaires(Minesec) occupe le peloton de tête avec une hausse de 16,6 milliards de FCFA après modification de son budget de finance et celui de l’Investissement public(BIP).

Publiée lundi 5 juin 2023 à 17:52:54Modifiée lundi 5 juin 2023 à 17:53:03Temps de lecture 5 minPar Marius Zogo

Ministère des Enseignement secondaires

Le 2 juin 2023, le président de la République Paul Biya a signé l’ordonnance modifiant et complétant certaines dispositions de la loi du 27 décembre 2022  portant loi de finance du Cameroun. C’est la troisième fois successive depuis 2020. Initialement adopté à 6 345,1 en novembre 2022, le nouveau budget devrait finalement se fixer à 6 726,9 milliards de FCFA  (+381,8 milliards de FCFA). En attendant l’adoption du texte au Parlement, l’on constate que 15 ministères vont connaître une hausse cumulée de 35,7 milliards de FCFA de leur budget. A noter que le réajustement se fait à deux niveaux à savoir sur le Budget finance(BF) et le Budget d’investissement public(BIP).

Lire aussi : Cameroun : les grandes lignes de la loi de finances rectificative 2023

De ce fait, le Top 5 totalise une hausse de budget de 33 milliards de F. Le ministère des Enseignements secondaires(Minesec) connaît la plus grande hausse. Partant de 461,2 milliards de F, il va s’établir à 477, 8 milliards de F soit une hausse de 16,6 milliards de F. La feuille de route du Minsec est principalement d'accroître l’accès et la qualité des enseignements.

Situé désormais à 285,123 milliards de FCFA, le budget du ministère de la Défense  augmente de 8,1 milliards venant de 276, 9 milliards. Les objectifs à lui assignés dans l’ordonnance du chef de l’Etat sont entre autres, garantir  les conditions de sécurité et de paix favorables au développement.

En troisième position, vient le ministère de l’Education de Base(Minedub) dont l’enveloppe budgétaire atteint 261, 204 milliards de FCFA  contre 254, 2 milliards avant modification soit une augmentation de  6,9 milliards de FCFA. Selon le document signé par le chef de l’Etat, ce département ministériel devra notamment, «accroître le taux de préscolarisation sur toute l'étendue du préscolarisation territoire national ».

Lire aussi : Budget 2023 : Les principales innovations douanières de la loi de finances

D’après l’annuaire statistique du Minedub, le taux brut de préscolarisation au Cameroun est estimé à 38,4%. Il est resté inférieur à la cible de 40% en 2020 comme stipulé dans le Document de Stratégie du Secteur de l'Éducation (Dssef) 2013-2020 et « supérieur à la moyenne des Pays touchés par la Fragilité et les Conflits (PFC) estimé à 26%, qui est la cible à atteindre en 2020 pour ces derniers (GPE, 2020) », ajoute ledit rapport.

Le budget du ministère de l’Enseignement supérieur s’établit  à 74, 9 milliards contre 73,4 milliards (+1,4 milliard). Pour le reste, soit 11 ministères, ils se partagent une légère hausse cumulée de 2,7 milliards de FCFA. Ainsi, l’enveloppe modifiée dédiée au Minjustice a été revue de 727 millions pour s’établir à 66, 642 milliards, le Minsanté, 228 719(+551 millions). A cette liste viennent s’ajouter : le ministère des Sports, le Mincom, Minresi, Minjec, Minfof, Minefop, le Minas, le ministère du Travail qui connaissent une légère hausse de leurs budgets respectifs.

Lire aussi : Loi de finances 2023 : Des mesures fiscales pour l’amélioration du climat des affaires

20 ministères en baisse de budget

A la lecture de l’ordonnance du chef de l’Etat, on constate que 20 ministères vont connaître une hausse de leur budget. La progression observée est de 23, 5 milliards FCFA. Le Top 5 des ministères qui voient leur enveloppe budgétaire réduite est composée du ministère des Travaux publics dont le budget s’élève à présent à 486, 563 milliards (-4,8 milliards). Il est suivi dans cet élan baissier du Minhdu 113, 538 milliards (-4,6 milliards), le ministère des Transports 88 256 (-3,8 milliards) puis le Minee et le Minfi qui enregistrent respectivement 282 (-2,7 milliards) et 63, 8 milliards (-2 milliards de FCFA). 

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner