SESSION PARLEMENTAIRE DE NOVEMBRE 2022SESSIONS PARLEMENTAIRES
A la Une

Lutte contre la corruption : plus de 8 milliards de FCFA recouvrés en 2022

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, n’a pas caché les ambitions du gouvernement à tordre le cou à la corruption. C’était vendredi dernier à l’hémicycle lors de la présentation du Programme économique, financier, social et culturel de l’exercice budgétaire 2023.

La corruption se porte bien au Cameroun. Malgré la pléthore d’institutions créées pour lutter contre ce fléau, le mal reste profond et gagne de plus en plus le terrain. Le dernier rapport de la Commission nationale anticorruption (Conac) est un indicateur clé. En 2021, l’Etat du Cameroun a perdu 43, 947 milliards de Fcfa pour des affaires de corruption et des infractions assimilées, conformément aux investigations menées par la Conac, et aux décisions rendues par le Conseil de discipline budgétaire et financier (Cdbf) du Contrôle supérieur de l’Etat, et le Tribunal criminel spécial (Tcs) ; soit une hausse de 26,336 milliards de F en valeur absolue par rapport à l’année 2020, ou le même préjudice s’est établi à 17,611 milliards de FCFA, et 149,54% en valeur relative.

Lire aussi : Parlement : Joseph Dion Ngute présente les priorités du gouvernement pour l’année 2023

Face aux députés vendredi dernier à l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a fait part de la volonté du gouvernement à lutter contre la corruption. Les actions des juridictions, selon lui a permis au « Trésor Public de recouvrer, à la date du 10 octobre 2022, une somme de 8 milliards 965 millions 162 mille 156 Francs cfa au titre de la restitution du corps du délit ». Le gouvernement a mené des actions de sensibilisation et de formation des contrôleurs, des ordonnateurs et gestionnaires des crédits dans plusieurs administrations, entreprises et établissements publics. S’agissant de la systématisation de la sanction à l’encontre des gestionnaires indélicats, « elle s’est traduite par l’examen de 67 affaires au cours de 17 sessions du Conseil de discipline budgétaire et financière », a indiqué le Premier ministre de la présentation du Programme Economique, Financier, Social et Culturel de l’exercice budgétaire 2023. 

Lire aussi : Face aux députés, Joseph Dion Ngute se satisfait de la politique d’import-substitution du gouvernement

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page