Chargement des breaking news...
Echos des régions

Lutte contre l’inflation : Bertoua et Mandjou disposent de points de vente d’huile végétale

Dans ces deux localités, la délégation régionale du Commerce de l’Est vient de créer 12 points de vente pour intensifier le combat contre la spéculation alors que la pénurie est réelle.

Publiée vendredi 11 février 2022 à 15:42:33Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 10:41:26Temps de lecture 2 minPar EcoMatin

Au marché moderne de Nkolbikon, 2 alimentations ont été choisies. A l’ancienne gare routière (ministère de soya) 2 alimentations également. Au marché du goudron, 4 boutiques sont désormais les partenaires de la délégation régionale du Commerce dans cette bataille contre la spéculation. Enfin, au marché central de Bertoua, tout comme au quartier Enia et à Manjou, les boutiques ont été choisies pour accompagner la délégation régionale. L’objectif est de permettre aux ménages de la ville de Bertoua et ses environs d’acheter l’huile végétale raffinée au prix homologué de 1150 FCFA par litre et 600 FCFA pour le demi-litre.

Lire aussi : Inflation : le litre d’huile végétale grimpe à 2000 FCFA à Bertoua

Cette décision intervient après l’échec évident de la première initiative initiée par la délégation régionale du Commerce qui consistait à opérer des saisies sporadiques des huiles auprès de commerçants véreux qui vendaient un litre à 2000 FCFA contre le prix normal de 1150 FCA. Cette administration revendait ainsi les huiles saisies à l’esplanade de sa délégation. C’est ainsi que chaque matin, les populations de la ville de Bertoua se ruaient vers l’esplanade de la délégation du commerce mais ne trouvaient pas les huiles végétales raffinées. « C’est depuis trois jours que je viens ici mais je n’arrive pas à trouver l’huile », explique une des femmes. D’après Tangmo Laure, chef de service de la promotion et de suivi des activités commerciales, « un litre d’huile est vendu normalement au prix de 1150 F dans la ville de Bertoua. Malheureusement  certains commerçants le vendent depuis quelques semaines au prix de 2000 F ».

Lire aussi : Finances publiques : 8,5 milliards de FCFA collectés à l’Est en 2021

Mais pour les grossistes de la ville, l’initiative de la délégation du Commerce est cosmétique car la pénurie d’huile végétale est réelle. « Il y a effectivement une rupture dans la chaine d’approvisionnement des huiles végétales. Avant les fêtes de fin d’année cette pénurie se faisait déjà ressentir, mais ce n’était pas criard comme aujourd’hui »,affirme un grossiste.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner