Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Malgré une baisse de son activité, CICAM améliore son résultat net et sa trésorerie en 2022

La Cotonnière industrielle du Cameroun (CICAM), bras séculier de l’État dans le secteur textile a terminé une nouvelle année dans le rouge. Les états financiers de cette entreprise publique au 31 décembre 2022 affichent un résultat net négatif de 3,2 milliards de FCFA. Cette perte nette s’est toutefois améliorée comparée aux 5,1 milliards de déficit enregistrés en 2021.

Publiée mardi 5 septembre 2023 à 17:20:45Modifiée mardi 5 septembre 2023 à 17:20:49Temps de lecture 3 minPar EcoMatin

Usine de Cicam

Le chiffre d’affaires a certes chuté de près de 30% traduisant une nouvelle baisse de l’activité mais l’entreprise a enregistré un bond de la valeur ajouté qui est passé de -659 millions à 120 millions de FCFA. Une performance qui a été réalisée à la production stockée qui a généré 268 millions de FCFA. L’excédent brut d’exploitation s’est également amélioré grâce à une réduction des charges du personnel qui représentent désormais 2,9 milliards de FCFA bien que toujours aussi importants. Quoique négative, la trésorerie nette de Cicam s’est également améliorée passant de -1,1 milliards à -577 millions FCFA.

Lire aussi : Cicam : Le prix du pagne augmente de 32% sur un an

Le capital social est entièrement absorbé par les reports à nouveaux déficitaires(-20 milliards). En l’absence de trésorerie, les dettes de l’entreprise ont augmenté pour s’établir à 7,5 milliards de FCFA contre environ 6,2 milliards un an en arrière. Au total, et comme c’est déjà le cas depuis quelques années, tous les indicateurs de la CICAM sont au rouge. Dans son rapport 2021 la Commission technique de réhabilitation des entreprises publiques et parapubliques attribuait la contreperfomance chronique de cette entité relevant du portefeuille de l’Etat à plusieurs facteurs notamment : une sous-activité dans les différentes usines compte tenu de la vétusté des équipements ; la baisse des commandes et l’absence de ressources financières pour l’acquisition des inputs (coton, gaz, fil) nécessaires à la production.

Lire aussi : Perspectives : la fusion Sodecoton-Cicam, une option de relance de la filière coton-textile

Pour redresser l’entreprise, la CTR suggère une restructuration de la dette et la reconstitution de ses fonds propres, le démantèlement et le redéploiement de l’ensemble des machines d’un site de l’usine de Douala vers les sites de Garoua et CICAM 1 et l’élaboration d’un nouveau modèle économique et financier assorti d’un business plan sur cinq ans.

Lire aussi : Faillite : la Cicam en situation de mort cérébrale

Le Bureau de mise à niveau estime la mise en œuvre de ce plan de restructuration à près de 50 milliards de FCFA. Autant dire que le retour au vert n’est pas pour bientôt compte tenu des difficultés de trésorerie actuelles.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner