Chargement des breaking news...
Banques et Finances

Marché des titres : les trésors publics de la Cemac vont lever 940 milliards de F au 4e trimestre 2023

D’après les données prévisionnelles de la Beac consultées par EcoMatin, les Etats qui iront sur le marché monétaire sont le Cameroun (395 milliards de Fcfa ), le Congo (330 milliards de Fcfa), le Gabon (205,5 milliards de Fcfa) et la RCA (10 milliards de Fcfa). L'enveloppe globale sollicitée sera levée via des émissions nouvelles sous forme de Bons du trésor assimilables (BTA) et Obligations du Trésor assimilables (OTA) ; des abondements ; des titrisations et des syndications domestiques sur des maturités allant de 13 semaines à 7 ans.

Publiée jeudi 5 octobre 2023 à 11:42:00Modifiée jeudi 5 octobre 2023 à 12:09:12Temps de lecture 3 minPar Mairamou Abdou

Siège Beac à Yaoundé

Du 25 septembre au 1er octobre 2023, les trésors publics du Cameroun, du Congo, du Gabon et de la République Centrafricaine (RCA) ont rendu public leur calendrier indicatif des levées de fonds pour le compte du quatrième trimestre 2023. De ces prévisions, EcoMatin a appris que ces Etats projettent de lever 940,5 milliards de Fcfa via des émissions nouvelles sous forme de Bons du trésor assimilables (BTA) et Obligations du Trésor assimilables (OTA) ; des abondements ; des titrisations et des syndications domestiques sur des maturités allant de 13 semaines à 7 ans.

Lire aussi : La Beac travaille sur la mise en place d’une monnaie numérique

Le Cameroun, première puissance de la sous-région va émettre une enveloppe totale de 395 milliards de Fcfa pendant la période évoquée supra. Dans le détail, le pays de Paul Biya compte lever 105 milliards ce mois d’octobre 2023, 210 milliards en novembre et 80 milliards en décembre 2023. Le Congo pour sa part va lever 330 milliards en BTA et OTA, soit 142 milliards en octobre, 83 milliards en novembre et 105 milliards en décembre. Il s’agira pour le Gabon de collecter 205,5 milliards de Fcfa. Peu active sur le marché domestique de la dette publique, la Centrafrique sera à la quête de 10 milliards de Fcfa seulement en décembre 2023.

Lire aussi : Cemac : la Beac maintient à nouveau ses taux directeurs inchangés

Au fil des ans, le marché monétaire est devenu une source de financement des déficits budgétaires des Etats de la région. Pour preuve, à fin juin 2023, l’encours de dettes des 6 pays de la Cemac s’est situé à 5 895 milliards de Fcfa. Les données rendues publiques par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) révèlent que les Trésors les plus actifs du marché à cette période sont respectivement le Congo avec un encours de 1 916,7 milliards de Fcfa (32,5 %), le Gabon avec 24,7 % du total (1 456,6 milliards) et le Cameroun avec un encours de 1 236,4 milliards représentant ainsi 21 % de l’enveloppe globale. Le Tchad (11,4 %) et la Guinée-Équatoriale (8,1 %) restent à un niveau de participation moyen avec des encours respectifs de 673,1 milliards et 478,2 milliards. La RCA occupe le peloton de queue avec un encours des valeurs en circulation estimé à 134,4 milliards de Fcfa et représente 2,3 % du total.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner