Banques et Finances
A la Une

Marché monétaire: déjà 142 milliards de titres publics rachetés par la Beac

Il s’agit des titres de longue maturité émis dans le cadre du programme de rachat de 600 milliards lancé en juillet 2020 pour permettre aux Etats de disposer de nouvelles ressources.

En 2020, le marché secondaire des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale(Beac) a fait preuve de dynamisme. D’après les données de la banque centrale, 290 opérations d’achat ventes de titres ont été enregistrées entre décembre 2019 et décembre 2020, pour un montant nominal de 610,8 milliards de FCFA, échangés à 611,8 milliards de FCFA. Ce volume se situe en forte hausse par rapport à la même période un an auparavant où seules 69 opérations avaient été enregistrées sur des titres d’une valeur nominale globale de 193 milliards de FCFA échangés à 188,7 milliards de FCFA.

Lire aussi : Le Cameroun lève 35 milliards de F sur le marché monétaire de la Beac

Selon toute vraisemblance, ce frémissement s’explique par l’intervention de la banque centrale sur ce segment. Au 30 avril 2021, la Beac a racheté auprès des Spécialistes en valeurs du Trésor(SVT) 10 918 742 titres publics pour une valeur nominale globale de 142,5 milliards de FCFA. La quasi-totalité des titres acquis étant des titres de longue maturité. Cependant, la Banque centrale reste encore en deçà des exigences qu’elle s’était elle-même fixée. En effet, pour soutenir les Etats de la Cemac dont les économies ont été fragilisées la pandémie du coronavirus, le comité de politique monétaire de la Beac avait, en juillet 2020, lancé un programme de rachat des titres publics à hauteur de 600 milliards de FCFA, soit 100 milliards de FCFA par Etat. Dans ce cadre précis, la Beac cible uniquement les émissions de titres survenus pour permettre aux Etats de disposer de nouvelles ressources. L’opération qui devait se tenir sur 06 mois a de nouveau été prorogée. Ce programme a pour objectif d’offrir un filet de sécurité aux Etat pour leur permettre d’accroître les ressources mobilisées sur le marché des valeurs du Trésor de la Cemac et favoriser par ce biais, un assouplissement de leurs conditions de financement.

Lire aussi : Le Cameroun veut lever 35 milliards de Fcfa sur le marché monétaire de la Cemac

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?