Banques et FinanceBanques et FinancesPolitiques Publiques
A la Une

Marché monétaire : les OTA boostent les financements des Etats de la Cemac

Dans son bulletin mensuel du marché monétaire, la Banque des Etats de l’Afrique centrale fait une cartographie des activités du marché monétaire au cours du mois de mars 2020.

Durant le mois de Mars de l’année 2020, les investisseurs actifs sur le marché primaire des titres publics de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) n’ont pas du tout chômé. 17 nouvelles émissions d’une valeur totale de 262, 3 milliards de F CFA ont été enregistrées, contre 12 émissions d’un volume de 168 milliards de FCFA un mois plus tôt. C’est ce qui ressort du « Bulletin du marché monétaire » du mois de mars 2020, rendu public par la Banque centrale. A l’observation, les titres de court terme ne dépassant pas un an de maturité, ont particulièrement la cote sur le marché monétaire. En effet, 14 séances d’adjudications ont été organisées sur cette catégorie de titres au mois de mars, pour une enveloppe de 195,8 milliards FCFA contre 168 milliards FCFA un mois auparavant. A contrario, les Obligations du trésor assimilables(OTA), qui sont des titres publics moyen ou long terme restent encore à la traine avec de 66,5 milliards de F CFA pour trois émissions.

Un montant qui est en forte progression par rapport au mois de février de la même année, où les Etats de la Cemac n’avaient pas levé le moindre copeck sur cette catégorie de titres. Dans les détails, 02 émissions de BTA de 13 semaines ont été effectuées par le Gabon pour un montant total de 29,5 milliards FCFA. 07 émissions de BTA de 26 semaines d’une valeur globale de 115,8 milliards FCFA ont été réalisées, dont 03 du Tchad d’un volume total de 65,8 milliards de FCFA, une du Cameroun de 20 milliards FCFA, une du Gabon d’une valeur totale 14,5 milliards FCFA, une du Congo 10 milliards FCFA et une de la RCA de 5,5 milliards FCFA. 05 émissions de BTA de 52 semaines ont été effectuées pour un montant total de 50,5 milliards FCFA, dont 02 de la Guinée Equatoriale d’une valeur totale de 22 milliards FCFA, une du Congo de 12 milliards FCFA, une du Gabon de 9 milliards FCFA et une du Cameroun de 7,5 milliards FCFA. S’agissant des OTA, 3 émissions ont été effectuées pour un montant total de 66,5 milliards FCFA, dont 02 du Gabon d’un volume global de 31,5 milliards FCFA et une du Congo de 35 milliards FCFA.

L’activité interbancaire

Au même titre que les titres public, les transactions interbancaires ont connu une évolution à la hausse au cours du mois de mars. Elles se sont établis à 149,4 milliards de F CFA au cours de la période susmentionnée, contre 114,7 milliards un mois plus tôt. 43 opérations ont été enregistrées, dont 22 à caractère régional pour un volume global de 100,2 milliards FCFA, et 21 à caractère national d’une valeur totale de 49,2 milliards FCFA. Par ailleurs, 22 opérations de pension-livrée ont été comptabilisées contre six (6) un mois plus tôt. Les taux d’intérêt pratiqués ont oscillé entre 3,25% et 7,50%, pour des durées comprises entre 4 et 316 jours.

 Injection et reprise de liquidités

Malgré les mesures « d’assouplissements monétaires » de « suspension de l’absorption de liquidités » et d’injections massives de liquidités décidées lors de la session du 27 mars du Comité de politique monétaire (Cpm) de la Beac, aucune opération principale d’injection de liquidités n’a été organisée au cours du mois de mai, A contrario, 03 opérations de reprise de liquidités d’un montant de 70 milliards de F CFA ont été organisés.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer