A la UneConjoncture

Maroua se dote d’une unité de décorticage des céréales d’un demi-milliard FCFA

L’usine constitue pour le ministre de l’Agriculture un pilier de l’économie nationale qui place la culture des céréales dans l’agriculture de seconde génération.

Le ministre de l’Agriculture, Gabriel Mbaïrobe, a procédé vendredi 10 janvier à l’inauguration d’une usine de nettoyage et de stockage des céréales dans la ville de Salak, département du Diamaré, région de l’Extrême-Nord. Fruit du partenariat entre le Minader et le Conseil régional des organisations paysannes de la partie septentrionale du Cameroun (Cropsec), cette infrastructure financée dans le cadre du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma) a coûté plus de 633 millions FCFA.

Son opérationnalisation devra faciliter le nettoyage des céréales comme le sorgho, grain, le maïs, le blé, le riz et des légumineuses (haricot, niébé et les arachides). L’objectif principal étant de moderniser l’agriculture camerounaise.

Cette nouvelle usine de décorticage, permettra à en croire le directeur général de la coopérative Cropsec, Mariam Haman Adama de répondre aux besoins des producteurs. Selon lui, les producteurs verront leurs revenus ainsi que le niveau de vie s’améliorer. Elle induit d’autres avantages notamment l’amélioration de la sécurité alimentaire, la réduction des exportations, l’attractivité des jeunes pour l’agriculture etc.

Pour le Minader, il est question, de dépasser l’agriculture de subsistance et de faible productivité du sorgho pour passer à la mécanisation agricole.

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!