tractafric tractafric
Conjoncture
A la Une

Maturation des projets : l’Union Européenne soutient le Cameroun à hauteur de 3 milliards

La signature de convention de financement a eu lieu le 1er décembre 2020, entre le ministre de l’Economie et le chef de la délégation de l’Union européenne, intervient dans le cadre de la troisième facilité de coopération technique et le 11e FED.

Le ministre de l’Economie, de la Planification Alamine Ousmane Mey, et le chargé d’affaires et chef de la délégation de l’Union européenne au Cameroun Sébastien Bergeon ont procédé ce 1er décembre 2020, à la signature de la convention de financement de la troisième Facilité de coopération technique du 11e FED (Fonds européen de développement), d’une valeur de 2,951 milliards de Fcfa. Répartis entre l’UE à hauteur de 1,9 milliard de FCFA soit 66% de l’enveloppe et 984 millions soit 34% par le gouvernement camerounais.

Lire aussi : Transformation structurelle : l’espoir du plein emploi à l’horizon 2030

D’une durée de cinq ans (2021-2026), la troisième Facilité de coopération technique, aura pour objectif de contribuer à maximiser l’efficience, l’efficacité et l’impact de l’assistance de l’Union européenne au Cameroun en vue d’améliorer les conditions de vie de la population, à travers le développement économique inclusif, la réduction de la pauvreté et le renforcement de la gouvernance. De façon plus, elle permettra d’« accompagner les acteurs dans le cadre du renforcement de leurs capacités. Précisément dans la maturation des projets, à travers des études spécifiques. La maturation des projets à travers une élaboration beaucoup plus appropriée de la documentation nécessaire, préalable à la mobilisation des financements. Le dernier point c’est évidemment le financement de l’étude du renforcement des capacités de production de la Sodecoton. Ces études sont indispensables pour accompagner les maîtres d’ouvrages, l’Etat dans la mobilisation des ressources », confie le Minepat.

Lire aussi : L’Union européenne accorde 65 milliards d’appui au développement de la filière laitière

Sur son importance, le chef de la délégation de l’UE Sébastien Bergeon fait savoir que : « cet instrument permet, d’une part, de renforcer les capacités et de renforcer les acteurs de la coopération dans les domaines d’intérêts stratégiques, tel que l’Accord de partenariat économique ou le Plan d’investissement externe (…) Il permet d’autre part un important travail de préparation et d’études afin d’assurer que nos projets visent juste et répondent à des besoins mesurés. Dans le cadre du Plan d’investissement externe, cela permettra de faciliter la constitution des dossiers de mixage prêts-dons, un instrument-phare de notre action extérieure. Il permet enfin une visibilité commune. Il s’agit par-là de mettre en valeur l’esprit de partenariat qui guide la coopération entre l’Union européenne au Cameroun ».

Lire aussi : L’Union européenne offre 328 millions au Cameroun suite aux inondations

S’agissant de la deuxième Facilité, qui s’achèvera au mois de juin  2021, l’on apprend que l’Union européenne a mobilisé 1 million d’Euros dans le cadre de la réponse au Covid-19. Par ailleurs, dans son « volet assistance technique », la deuxième Facilité a permis le financement des initiatives telles que la voie de contournement de Yaoundé, le renouvellement de la ligne ferroviaire entre Bélabo et Ngaroundéré, le projet d’investissement visant l’augmentation de la capacité de production de la Sodecoton. Dans le cadre de son volet renforcement des capacités, elle a engagé des actions de formation, qui ont permis aux agents de la Chambre des comptes du Cameroun, aux cadres de diverses administrations et aux acteurs non étatiques, d’acquérir les techniques et connaissances utiles pour la réalisation efficace de leurs missions.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page