CentreEchos des régions
A la Une

Mbam-et-Kim : l’inondation de la rivière Ngoro perturbe le trafic

Le fait récurrent en période de pluies est survenu lundi dernier, occasionnant la perturbation du trafic entre Ngoro et Ngambé-Tikar.

Le trafic est perturbé ces dernières semaines entre Ngoro et Ngambe-Tikar dans le département du Mbam-et-Kim, région du Centre. Pour cause, la rivière Ngoro sort de son lit et se déverse sur la route. Les fortes pluies qui s’abattent dans cette localité donnent principalement du fil à retordre aux populations. Les déplacements des personnes et les échanges commerciaux deviennent difficiles.   

Lire aussi : Développement local : le Feicom débloque 13 milliards de Fcfa à 41 CTD

Lundi dernier, les eaux ont encore envahi la route. Pour traverser d’un bord à l’autre, il fallait s’armer de courage. Les moins courageux ou les tout petits se faisaient porter au dos. Même les mototaximen reconnus pour leur audace n’osent pas affronter l’obstacle. Obligés de pousser ou tout simplement porter l’engin à quatre roues pour se tirer d’affaires.

Le phénomène du débordement de la rivière Ngoro assez habituel à chaque saison de pluies. « Le lit du cours d’eau est sinueux c’est-à-dire qu’il a énormément de petits virages. Ça fait que le cours d’eau ne pouvant pas suivre tous ces virages-là est obligé de déborder à des endroits différents, il sort et envahit toute la route », fait savoir Paul Alain Abena, rédacteur-en-chef de la station régionale Crtv-Centre.

Lire aussi : Aménagement du territoire : l’arrondissement de Deuk coupé du Cameroun

L’autre facteur qui explique ce phénomène est que le cours d’eau côtoie la route de  près d’1 km. L’inondation dans cette localité peut alors durer pratiquement une semaine avant que la situation ne se rétablisse, renseigne notre source ayant passé son enfance à Ngoro.

Si le fait semble ne pas avoir un lien étroit avec  l’infrastructure, les habitants espèrent tout de même une solution « miracle » qui viendrait résoudre la réduction des déplacements et les échanges commerciaux pendant la saison des pluies. Il ne faut pas perdre de vue que le Mbam-et-Kim est l’un des plus grands bassins agricoles du Cameroun. Ngoro fait partie de la quarantaine de  communes élues en 2021 pour bénéficier de l’enveloppe de 13 milliards de FCFA octroyée par le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom).

Lire aussi : Lutte contre les inondations: Le Projet complémentaire d’assainissement de la ville de Yaoundé démarre en 2023

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page