Conjoncture

Memve’ele : Eloundou Essomba explique les raisons de la mise sous tension du barrage

Pour le ministre de l’Eau et de l’Energie, l’utilisation des centrales thermiques, qui coûtait plus de 1 milliard Fcfa chaque semaine, était devenue insupportable.

Resté oisif depuis la fin des travaux en 2017, le barrage hydroélectrique de Memve’ele, dans la région du Sud, injecte depuis le 16 avril dernier, 80 Mw d’électricité dans le Réseau interconnecté Sud (Ris), grâce à la mise à l’essai des différents moteurs de l’infrastructure, à partir d’une ligne provisoire. L’on s’était longuement interrogé sur l’opportunité de cette mise sous tension qui faisait de fait du projet Memve’ele, l’exploitant du barrage sans en avoir qualité au plan juridique, et alors que l’infrastructure n’a toujours pas été réceptionnée. Dans une interview accordée au quotidien à capitaux publics, Cameroon tribune, le 06 mai dernier, le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, qui a ordonné l’utilisation provisoire du barrage, explique les raisons de cette décision. « Nous étions obligés de le faire, compte tenu des contraintes du secteur ; notamment l’utilisation des centrales thermiques qui coûtait 1 milliard Fcfa par semaine ; une facture insupportable ».


>> Lire aussi – Electricité: le barrage de Memve’ele injecte 85 MW sur le réseau d’Eneo


L’ex-directeur général de la Société camerounaise de dépôts pétroliers  (Scdp) poursuit en indiquant, « pour continuer à apporter l’énergie aux Camerounais, il fallait rapidement trouver une solution, en attendant que la ligne haute tension en construction arrive à Yaoundé ». Il pense que les fruits sont palpables. « La centrale de Memve’ele est une réussite. Cela nous a permis de réduire l’usage du thermique, qui coûte cher à l’Etat. De plus, nous avons désormais une énergie plus stable, qui permet par exemple d’améliorer les volumes des stations de pompage d’eau telles qu’Akomnyada [à Mbalmayo, Ndlr] et la Mefou [Nkolbisson,  à Yaoundé, Ndlr] ».


>> Lire aussi – Hydroélectricité : Gaston Eloundou Essomba et le piège de Memve’ele


Pour mémoire, d’un coût total de 450 milliards Fcfa, le barrage hydroélectrique de Memve’ele a une capacité installée de 211 Mw. Sa mise en service officielle est annoncée pour fin 2021.

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!