Afrique CentraleRDC
A la Une

Minerais : la RDC vise une production de cobalt de 100 000 tonnes

Bien que loin des 111 358 tonnes de cobalt produites en 2018, les compagnies minières de RDC notamment celles qui opèrent dans l’exploitation du Cobalt pondèrent la production 2022 de ce minerai à 100 000 tonnes.

Lire aussi : RDC : la mine de Tenke Fungurume double sa production de cobalt au premier semestre

Ces projections résultent des dernières performances réalisées par ces compagnies au cours des huit derniers mois de l’année en cours et qui ont permis à la dizaine d’entreprises en majorité chinoise, de réaliser une production de 80 752 tonnes.

Selon le rapport statistique de la Banque centrale du Congo d’octobre, entre janvier et août 2021 elles ont réalisé 59 876 tonnes de cobalt, soit une hausse de plus de 20 000 tonnes en glissement annuel. 

Tout au long de l’année 2021, le premier producteur et exportateur de cobalt au monde qu’est la RDC, avait produit au total 93 011 tonnes de cobalt en 2021. Une performance constante ces 5 dernières années au cours desquelles le pays a vu sa production de cobalt culminer à plus de 110 000 tonnes.

Lire aussi : RDC : la suspension des exportations de cuivre et cobalt de Tenke Fungurume pourrait affecter l’approvisionnement mondial

Pour mémoire, le marché du cobalt au Congo est dominé par les compagnies chinoises. Parmi celles-ci on retrouve, la compagnie Congo Dongfang International Mining (CDM), contrôlée par le groupe Zhejiang Huayou Cobalt.

Aujourd’hui, outre Zhejiang Huayou, quatre autres groupes sont sur les rangs. En tête, China Molyndenum Co (CMOC), qui contrôle depuis 2016, Tenke Fungurume Mining (80 % du capital), pour avoir racheté les parts de l’américain FreePort McMoRan et du canadien Lundin. Le reste des parts sociales est détenu par la Gécamines.

Lire aussi : Cobalt de Lomié : Geovic se retire du projet et cède ses actifs à l’américain Cloudbreak

Il y a également le groupe Jinchuan international Resources, qui possède 75 % de Ruashi Mining, via sa filiale Jinchuan Subco. À côté de ces mastodontes, il a aussi China’s Wanboa Mining (Feza Mining) et Nanjing Hanrui Cobalt (Metal Mines) qui exploitent de manière industrielle ce minerai aux côtés de nombreuses exploitations artisanales, elles aussi contrôlées par des intérêts chinois.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page