A la UnePolitiques Publiques

Ministère des Finances : ce qui va changer avec la dématérialisation des bons de caisse

Selon Achille Nestor Basahag, directeur de la Comptabilité publique, cette mutation dans la gestion des bons de caisse devrait anéantir le risque de fraude.

Dès la fin de ce mois d’octobre, les agents publics, actifs et pensionnés dont les salaires sont inférieurs à 100 000 FCFA, seront soumis à une nouvelle réforme. Il s’agit de la dématérialisation des bons de caisse. Avec ce nouveau système, les agents concernés ne présenteront plus aucun support physique.  Comme l’explique Achille Nestor Basahag, directeur de la Comptabilité publique au ministère des Finances, dans les colonnes de « Cameroon tribune », ils se présenteront désormais devant le poste comptable assignataire uniquement sur la base des données biométriques contenues dans le système d’information du Minfi.

Par ces nouveaux titres électroniques on se débarrasse de la paperasse. Ce qui va donc réduire le risque de fraude. En outre, précise Achille Nestor Basahag, il sera plus aisé de maîtriser les charges liées à la mise en paiement de la solde. Car les papiers qui étaient utilisés pour le paiement par bons de caisse étaient commandés auprès d’une entreprise étrangère, ce qui générait des dépenses. Il est donc aussi question de moderniser le service.

En effet, cette dématérialisation s’inscrit dans le cadre d’une dynamique insufflée par Louis Paul Motaze, ministre des Finances. Il a d’abord commencé par l’opération de comptage physique des personnels de l’Etat (Coppe), ce qui a permis de collecter près de 30 milliards FCFA. Ensuite système de paiement individualisé. L’obejctif de toutes ces réformes étant de maîtriser la masse salariale de l’Etat.

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!