A la UneBusiness

Mobile money : Airtel, potentiel concurrent du marché camerounais

Son partenariat avec le groupe bancaire panafricain Ecobank, présent au Cameroun, pour diversifier ses services financiers, pourrait l’amener à s’intéresser au marché camerounais.

L’intention n’est certes pas encore clairement exprimée. Mais, le partenariat entre l’opérateur indien de télécommunications, Airtel et le groupe bancaire panafricain Ecobank, présent au Cameroun, pourrait amener cet opérateur de télécommunications à lorgner le marché camerounais. En effet, Airtel, présent dans 14 pays africains a annoncé le 21 octobre dernier, la signature d’un accord de partenariat avec le groupe bancaire panafricain Ecobank, présent dans 33 pays. Selon l’opérateur, ce partenariat permettra aux clients Airtel Money, via l’écosystème de services financiers numériques d’Ecobank, d’effectuer des dépôts et des retraits en ligne, d’effectuer des transferts d’argent nationaux et internationaux en temps réel, d’effectuer des paiements en magasin et d’accéder prêts et produits d’épargne, entre autres.


>> Lire aussi –Express Union lance le mobile money via WhatsApp

Ce partenariat permettra également aux titulaires de comptes d’entreprise Ecobank d’effectuer des décaissements groupés, tels que des paiements de salaires, directement dans le portefeuille de leurs clients Airtel Money. En outre, Ecobank pourra parrainer Airtel Money afin d’émettre des cartes de débit et des cartes prépayées, tant virtuelles que physiques, aux clients Airtel Money. Notons toutefois que ce partenariat reste encore soumis à l’approbation réglementaire de chaque marché. Mais il faut noter que les paiements mobiles sont en pleine progression dans l’espace Cemac. Selon Minette Libom Li Likeng, ministère camerounaise des Postes et Télécommunications, le segment de  «mobile money» a enregistré l’année dernière un total de 98 millions de transactions, pour un montant total de 1631 milliards de FCFA. Cette nouvelle percée ayant été réalisée grâce au Cameroun qui totalise à lui seul 39% des transactions financières via la téléphonie mobile, soit quelque 38,2 millions de transactions sur les 98 millions enregistrées.


>> Lire aussi –Mobile Money : Orange prépare en secret les transferts d’argent vers le Tchad et la RCA

D’après la BEAC, les transactions par paiement mobile ont plus que doublé entre les années 2017 et 2016. La Banque centrale indique dans son rapport que les dépôts en espèces de la clientèle dans les points de vente ont atteint 735 milliards de FCFA en 2016, dont 663 milliards pour le segment de «mobile money».

 [author title=”La Rédaction EcoMatin” image=”http://”][/author]

Tags

Related Articles

Back to top button
Close
Close