A la UneBanques et FinancesDossiers

Mobile Money : un code USSD unique pour sauver Express Union

A la faveur d’une décision du ministre des Postes et Télécommunications, le code #237# est désormais accessible à tous les opérateurs des services mobile financiers, ce qui devrait permettre à cet opérateur d’être plus compétitif sur le marché du transfert d’argent au Cameroun.

Minette Libom Li Likeng, la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) a signé le 26 novembre 2019, une décision déterminant les conditions et les règles d’exploitation de l’Unstructured Supplementary Service Data, en abrégé USSD (Données de services supplémentaires non structurées) pour l’accès à la plateforme nationale d’agrégation des communications électroniques au Cameroun. Cette plateforme, apprend-on, vise notamment à garantir des conditions équitables d’interconnexion, à réduire les coûts des transactions financières mobiles et à favoriser l’inclusion financière. En outre, elle permettra d’accéder aux services financiers mobiles par un code unique, le #237#. Le directeur de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART), Philémon Zo’o Zame, explique que « ladite plateforme est logée à la Campost [opérateur postal public du Cameroun] qui en assure la gestion et l’ART est chargée de la mise en service de la décision susmentionnée ». Par conséquent, M. Zo’o Zame invite les opérateurs des réseaux et les fournisseurs de services de communications électroniques à s’y interconnecter, dans un délai de 30 jours à compter du 26 novembre 2019, soit au plus tard le 26 décembre prochain, pour la fourniture des services financiers mobiles.

C’est depuis juillet 2017 que le gouvernement camerounais est sur le chantier de création d’un code unique USSD pour ce qui concerne les services Mobile Money. En effet, à l’instar des communications téléphoniques et autres SMS, les opérateurs de la téléphonie en activité au Cameroun utilisaient des codes différents les uns des autres. Il en est ainsi du code #150# de l’opérateur Orange, qui donne accès au service Orange Money, ou du *126# pour accéder au service de transfert d’argent via le mobile chez MTN Cameroon. Désormais, ces opérateurs devront présenter au régulateur, pour validation, les tarifs d’accès au code USSD unique.

Bien plus, cela pourrait apporter plus de transparence sur le marché des services financiers mobiles. Une entreprise de microfinance comme Express Union Finances, a régulièrement saisi le ministère des Postes pour accuser les opérateurs MTN Cameroon et Orange Cameroun de « pratiques anti-concurrentielles », soit à travers une révision à la hausse de la tarification du code *050# donnant accès au service Express Union Mobile Money, soit à travers une suppression pure et simple de l’accès d’Express Union Finances à ce code USSD, qui permet à un client titulaire d’un compte domicilié dans ses livres, d’effectuer des opérations sur son compte à partir de son téléphone portable. Mais ces accusations ont été rejetées en bloc par les deux opérateurs de mobile qui soutiennent, en chœur, ne pas être en partenariat avec Express Union sur le code USSD querellé.

Conflit judiciaire

La Cour d’appel du Centre a condamné, le 20 juillet 2018, l’opérateur de la téléphonie mobile, MTN Cameroon, dans une affaire de pratique anticoncurrentielle l’opposant à l’opérateur camerounais du transfert d’argent, Express Union. Cette juridiction entérine ainsi, après une requête de MTN, une décision rendue contre cet opérateur télécoms, le 24 janvier 2017, par le tribunal de première instance de Yaoundé-Centre administratif, ordonnant à MTN de rétablir dans son entièreté, au profit d’Express Union, le portail USSD *050#, sous astreinte de 500 000 FCFA par jour de retard.

Le portail USSD *050#, apprend-on, permet à tout utilisateur des services d’Express Union Mobile Money d’effectuer des opérations financières sur son compte, à partir d’un téléphone portable, quel que soit l’opérateur de mobile auquel il est abonné.

Express Union a été privé de ce portail, depuis le 07 juin 2016, sans motif, souligne l’entreprise, dans ses différentes correspondances relatives à cette affaire dans laquelle MTN Cameroon est accusé de pratique anticoncurrentielle. Puisque la suspension du code *050# prive les clients d’Express Union du service de transfert d’argent par mobile, activité également pratiquée par MTN Cameroun.

A la suite d’une plainte d’Express Union auprès de l’ART, MTN Cameroon avait été enjoint par le régulateur, le 18 octobre 2016, de rétablir le code USSD *050#, injonction ignorée par l’opérateur de la téléphonie mobile, obligeant Express Union à saisir la justice qui vient de se prononcer en sa faveur pour la 2ème fois.

Une si longue bataille

Selon des sources officielles, la société de transfert d’argent Express Union, qui a étendu sa gamme de services à la microfinance depuis quelques années, a saisi le ministère des Postes et Télécommunications et l’Agence de Régulation des Télécommunications pour dénoncer des « pratiques anticoncurrentielles » qu’elle subirait de la part des opérateurs de téléphonie mobile MTN et Orange, qui opèrent depuis 2011 sur le segment du Mobile Money.

En clair, apprend-on de sources internes à cette entreprise, Express Union reproche aux deux mastodontes du marché camerounais du mobile, de vouloir plomber son service Express Union Mobile Money, qui permet à un client titulaire d’un compte domicilié dans ses livres, d’effectuer des opérations sur son compte à partir de son téléphone portable. Ces opérations ne sont possibles que grâce au code *050# attribué par l’ART à la société LMT, partenaire d’Express Union sur les services à valeur ajoutée. Accessible à tous les abonnés à la téléphonie mobile, ce code est facturé aux clients au prix du sms, apprend-on.

Selon Express Union, afin de mettre en mal ce service, et ainsi attirer les clients d’Express Union Mobile Money vers leurs propres services de transfert d’argent via le mobile, que sont MTN Mobile Money et Orange Money, les deux plus grands opérateurs du marché du mobile au Cameroun ont entrepris d’augmenter les tarifs d’accès au code *050#, ou simplement de le bloquer. Concrètement, accuse Express Union, la proportion de l’augmentation décidée par Orange Cameroun est de 600%, passant de 20 FCFA à 153 FCFA. Quant à MTN Cameroon, soutient Express Union, après une « tentative d’augmentation » du tarif d’accès au code *050#, de 20 Fcfa à 220 Fcfa, la filiale au Cameroun du groupe sud-africain MTN International a simplement suspendu l’accès au code querellé.

Ce « litige » avec MTN Cameroon a d’ailleurs fait l’objet d’une décision de justice prononcée le 24 janvier 2017 par le Tribunal de première instance de Yaoundé Centre administratif. Cette juridiction avait alors enjoint l’opérateur de mobile de rétablir, dans son entièreté, le portail USSD *050#, sous astreinte de 500 000 FCFA par jour de retard. MTN Cameroon interjettera alors appel de cette décision, tout en rétablissement le code dès le mois de février, avant de le suspendre de nouveau au mois de mai dernier.

Aussi bien chez MTN que chez Orange, ces accusations de « pratiques anticoncurrentielles » sont qualifiées d’infondées. « Orange n’a pas de partenariat avec Express Union sur le *050#. Les numéros courts sont gérés dans le cadre de partenariats multiformes, dont les détails sont encadrés par les lois et règlements en vigueur. Orange, pour sa part, reste engagée dans sa stratégie de développement des partenariats pour enrichir les contenus qu’elle offre à sa clientèle », précise-t-on chez Orange Cameroon.

Même son de cloche chez le concurrent MTN. « Aucun contrat ne lie MTN Cameroon à Express Union au sujet du code USSD *050#. Nous avons été surpris d’être attaqué en justice par cet établissement de microfinance. Le code USSD *050# dont il s’agit appartient à la société LMT, un fournisseur de services à valeur ajoutée avec qui MTN avait un contrat pilote pour la délivrance des services aux clients à travers ledit code. Le contrat a expiré et MTN a informé LMT de sa décision de ne pas le reconduire et donc, de ne plus autoriser la fourniture des services à travers le portail. Nous n’avons à ce propos aucun litige avec notre partenaire propriétaire du code en question », explique MTN.

Et, l’opérateur leader du marché du mobile au Cameroun de poursuivre, un brin soupçonneux vis à vis d’Express Union : « nous avons observé quelques agissements pour le moins curieux de cet établissement. Par exemple, il utilise, sans notre autorisation, la marque « Mobile Money » pour commercialiser ses services. N’est-ce pas là une volonté manifeste de créer la confusion dans les esprits ? Si on devait parler de concurrence déloyale, ce serait aux dépens de MTN Cameroon et non l’inverse ».

Le régulateur a dû s’en mêler

Dans trois lettres adressés, le même jour, aux directeurs généraux d’Orange Cameroun et de MTN Cameroon, le régulateur du secteur des télécoms dans le pays a enjoint aux deux leaders du marché du mobile, de prendre des dispositions visant à garantir « l’égalité de traitement des clients/partenaires par les opérateurs, et le maintien des conditions permettant une concurrence saine et loyale» sur le service Mobile Money qui est au centre d’un conflit opposant Orange et MTN à Express Union.

Concrètement, après avoir reçu « des plaintes de pratiques anticoncurrentielles» émanant d’Express Union, l’ART invite la Direction générale d’Orange Cameroun à procéder au «rétablissement des numéros courts 8080 et 8081 », ainsi qu’à la « reconsidération du coût d’accès au portail USSD *050# ».

De son côté, MTN Cameroon est sommé de procéder au « rétablissement complet du portail USSD *050# ». Le code au centre de cette discorde, apprend-on des experts, permet à tout utilisateur des services d’Express Union Mobile Money d’effectuer des opérations financières sur son compte, à partir d’un téléphone portable, quel que soit l’opérateur de mobile auquel il est abonné.

Un mois après l’injonction de l’ART, seuls les numéros courts 8080 et 8081 ont été rétablis par Orange, apprend-on de bonnes sources. Mais, les deux leaders du marché du mobile traînent à rétablir le portail USSD*050#, d’une part, et, d’autre part, à ramener au niveau initial la tarification de ce code, qui est passée de 20 à 153 FCfa chez Orange Cameroun, notamment.

Autant d’attitudes derrière lesquelles Express Union décèle des manœuvres visant à plomber son service Express Union Mobile Money, au profit d’Orange Money et MTN Mobile Money. Des accusations qui ont toujours été réfutées par les deux opérateurs de mobile qui, à l’unisson, soutiennent n’avoir eu aucun contrat avec Express Union sur le code querellé.

« Le code USSD *050#, dont il s’agit, appartient à la société LMT, un fournisseur de services à valeur ajoutée avec qui MTN avait un contrat-pilote pour la délivrance des services aux clients à travers ledit code. Le contrat a expiré et MTN a informé LMT de sa décision de ne pas le reconduire et donc, de ne plus autoriser la fourniture des services à travers le portail. Nous n’avons, à ce propos, aucun litige avec notre partenaire propriétaire du code en question», MTN se défend   .

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!