A la UneBusiness

Mtn Cameroon : plus de 30 milliards de FCFA de créances non recouvrées

Les difficultés financières de l'entreprise de téléphonie mobile s'expliquent en partie par cette importante ardoise. La crise financière tire également ses sources de l'étroitesse de plus en plus prononcée du marché camerounais, la perte de plus de 2 millions d'abonnés etc...D'où le limogeage de 10% de son personnel intervenu ce 31 octobre 2018. Un taux de rupture de contrats de travail contesté par des sources qui l'établissent à au moins 40% du personnel de Mtn, soit environ 250 employés virés depuis 6 ans.

Après limogeage le 31 octobre 2018 de 85 employés, Mobile telephone networks Cameroon limited (Mtn Cameroon) fait feu de tout bois pour justifier cette coulée de son personnel. Notamment dans la  lettre de rupture de contrat de travail adressée aux concernés dès le 24 octobre 2018. Hendrik Kasteel et Victor Oben, respectivement, Directeur général et des ressources humaines de Mtn Cameroon, lient ce limogeage  massif à  « la récente réorganisation » de cette entreprise. Dans un communiqué rendu public le 31 octobre 2018,  le concessionnaire de téléphonie mobile justifie aussi la vague de rupture de contrats de travail, « par la réorganisation structurelle de ses équipes opérationnelles« . Motif: « mieux servir ses clients« , « accroître son efficacité au service de la clientèle, s’assurer sa croissance dans la durée »,  » se transformer en une organisation plus agile centrée sur un double objectif « , indique un communiqué du 31 décembre 2018. Double objectif basé, d’après l’entreprise, sur « un meilleur service et satisfaction de la clientèle de plus en plus exigeante et en quête de services plus performants « ,  » être à l’avant-garde des innovations dont l’économie numérique a besoin au Cameroun ».

Autre argument présenté, la récession des activités de Mtn dans les régions du Sud et du Nord-ouest. Massey Njiti Bongang, Corporate communications manager à Mtn Cameroon, évalue à 206, les sites vandalisés ou en panne depuis avril 2018 dans les villes de Buea et Bamenda.

Pourtant, des sources dignes de foi confirment une mauvaise passe financière de Mtn Cameroon due essentiellement aux problèmes de gestion, aux difficultés institutionnelles ou techniques. Mtn Cameroon serait ainsi victime d’une mauvaise politique managériale de certains responsables: choix stratégiques hasardeux, exploitation insuffisante, batailles internes, insécurité, étroitesse de certains marchés, et même des détournements de fonds et d’actifs de l’entreprise. Confirmant le projet de Mtn international de céder certaines de ses 22 filiales  au Moyen-Orient et en Afrique. Projet dévoilé le 9 mars 2018 dernier, par Ralph Musita, le Directeur financier de Mtn international.


>> Lire aussi – Licenciements en cascade à MTN Cameroun


Ce dernier crevait ainsi  l’abcès du profond malaise au sein du groupe Sud-africain. Les rapports de cette entreprise avec le régulateur camerounais des télécommunications, l’Art, l’Agence de régulation des télécommunications demeurent en effet extrêmement tendus depuis août 2017. Le régulateur avait infligé une amende de 6,6 milliards de dollars, soit 3,5 milliards de FCFA à Mtn Cameroon. Assortie d’une réduction d’un an, de sa licence d’une durée de 15 ans, pourtant renouvelée en mars 2015. Pis, l’Agence de régulation des télécommunications avait requis à l’encontre  de Mtn Cameroon, la désactivation de 3 millions de cartes Sim pour « manquements aux obligations liées à l’identification des abonnés et à l’usage des fréquences radioélectriques« . In fine, la déconnexion de certains clients sur pression de l’Art, fera perdre à Mtn Cameroon, entre juin  et décembre 2017, environ 2,4 millions de clients. Passant de 9,5 millions à 7,1 millions d’abonnés.

Le rapport d’activités de Mtn Cameroon 2017, duquel ressort ses états financiers indique une importante régression de son chiffre d’affaires global. Régression évaluée à 36,6 milliards de FCFA. Soit 272,2 milliards en 2016 à 240 milliards de FCFA en 2017. Ce gouffre déficitaire a été provoqué, d’après nos sources, par une chute drastique sur les revenus des services Sms, et les voix entrante et sortante. Chute estimée à 35,6 milliards de FCFA, passant de 171,1 milliards de FCFA en 2016 à 135 milliards de FCFA en 2017.

Egalement catastrophiques, les résultats enregistrés par la compagnie de téléphonie mobile sur la gestion du poste « Ebitda », correspondant au bénéfice réalisé avant impôts et amortissement ». Ce poste affichait au 31 décembre 2017, une régression d’environ 58,5 milliards de FCFA (1304 millions de rand). 93 milliards de FCFA (2065 millions de rand) en 2016. « Ebitda » enregistre par conséquent une baisse d’environ 34,2 milliards de FCFA (761 millions de rand).

Les mauvais  chiffres enregistrés par l’entreprise de téléphonie mobile l’ont obligé à effectuer plusieurs réajustements, dont la cession de la gestion des tours et pylônes à Ihs, un groupe international libanais, ainsi que la réduction de son personnel, qui selon Mtn Cameroon, a été amputé de 10%. Ce que contestent plusieurs sources:  » si nous partons sur une base d’environ 600 emplois directs en 2012, Mtn Cameroon s’est séparé en 6 ans, d’au moins 40% de son effectif, soit environs 250 employés licenciés à ce jour ». D’après notre source, l’entreprise a connu plusieurs licenciements de masse ou individuel: au Network group dont les employés été renvoyés chez Huawei, au Centre d’appel, Ebu sales and distribution, Is,  Customer service, Customer Services, Finance, Hr etc… « Tous pour  des motifs économiques ou objectifs non-atteints« , révèle la source. « Mtn a connu au courant de l’année 2018, des licenciements pratiquement tous les  vendredis  (entre mai et juillet 2018) d’au moins 5 agents. Au point que toutes les fins de semaine, la peur des « enveloppes kaki servies » par l’agent de liaison de l’entreprise était palpable partout. « Quand l’entreprise parle de 10% des effectifs licenciées, de qui se moque t-elle?« , rapporte une autre source digne de foi. La même source indique de graves problèmes financiers dues en partie à des créances non-recouvrées d’un montant d’environ 30 milliards de FCFA.

A Mtn Cameroon, on indique « une réduction des effectifs effectuée sous le contrôle du Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale, dans le respect de la législation en vigueur au Cameroun, et en collaboration avec les délégués du personnel et les syndicats« .

Mtn Cameroon remercie néanmoins, à travers le communiqué de ce 31 décembre 2018,  le gouvernement qui,  « a permis et accompagné cette réorganisation indispensable pour que Mtn continue de jouer pleinement son rôle de partenaire clé du développement des télécommunications et de l’Economie numérique au Cameroun« .

L’entreprise reste par ailleurs engagée à fournir aux Camerounais des solutions simples, innovantes et accessibles pour répondre à leurs besoins en communication et contribuer à rendre leurs vies plus radieuses, termine le communiqué. Mtn Cameroon, filiale du Groupe MTN représenté dans 22 pays et leader des télécommunications en Afrique, MTN Cameroon est un fournisseur de solutions de communication et de paiement présent au Cameroun depuis février 2000. MTN est le leader du secteur des télécommunications et l’une des cinq entreprises les plus importantes au Cameroun.

Le Mobile Money à la rescousse

C’est la pluie qui cache l’arbre de la forêt. En affichant les meilleurs résultats du groupe, le segment transfert d’argent de MTN Cameroon reste le plus performant et permet au groupe de maintenir la tête hors de l’eau. Si l’on ne prend les derniers chiffres publiés en septembre dernier, sur un trimestre, 300 000 clients supplémentaires ont rejoint le service Mobile Money de MTN Cameroon. Et à fin septembre 2018, que le nombre de clients actifs sur le service Mobile Money de sa filiale au Cameroun a augmenté de 24,5%, atteignant désormais 1,5 million de personnes. A la fin du 2ème trimestre 2018, MTN Cameroon revendiquait alors 1,2 million d’utilisateurs de ce service, ce qui révèle une augmentation de 300 000 clients sur la période allant de juin à septembre 2018, soit une période de trois mois. Le Mobile Money de l’opérateur du mobile MTN Cameroun semble donc être le service qui se porte le mieux au sein de cette entreprise télécoms.

En effet, l’analyse des états financiers du groupe sud-africain, MTN International, révèle que le nombre de clients actifs sur le service Mobile Money de sa filiale camerounaise a augmenté de 10,5% entre décembre 2017 et juin 2018, atteignant 1,2 million de clients. Bien plus, les revenus rapportés à MTN Cameroun par le Mobile Money (MoMo) ont cru de 404% entre juin 2017 et juin 2018, renforçant ainsi la contribution de ce service au chiffre d’affaires global de l’entreprise. Une nouvelle progression des revenus du MoMo chez MTN n’est pas à exclure au cours des prochains mois, son concurrent Orange, leader du marché du Mobile Money dans le pays (avec plus de 2 millions d’utilisateurs), ayant procédé il y a quelques semaines, à un réajustement des prix de ce service, nouvelle tarification pouvant avoir un impact sur sa base clientèle. Pour rappel, selon l’Institut national de la statistique (INS), MTN Mobile Money est le service de paiement mobile le plus utilisé par les entreprises camerounaises, devant Orange Money et Afrikpay, un opérateur panafricain.

Mais, en dépit de cette forte progression, le leader du Mobile Money dans le pays demeure Orange Cameroun, qui devrait cependant bientôt faire face à de nouveaux concurrents, notamment Nexttel Possa, service que le 3ème opérateur de mobile au Cameroun s’apprête à lancer, en partenariat avec la filiale locale du groupe bancaire nigérian, UBA.

 

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!