Conjoncture
A la Une

Nom de domaines : le .cm se cherche

C’est pour booster le nom de domaine .cm que le ministre des Postes et télé- communications a lancé une campagne de promotion qui vise à augmenter le nombre de sites internet enregistrés sous ce domaine.

Du 1er juillet au 1er octobre 2020, Le coût d’enregistrement d’un site sous le domaine (.cm) passe de 7000 FCFA à 2000 FCFA. C’est une décision du Minette Libom Likeng. Pendant trois mois, les internautes désireux de créer des sites web sous le (.cm) débourseront donc une somme presque dérisoire. Cette campagne promotionnelle qui intervient donc au moment où l’acquisition des sites web cm est jugé coûteuse pour bon nombre de camerounais. L’initiative vise ainsi à booster le nombre de sites créés sur le (.cm), afin de le vulgariser davantage dans le cyberespace. La campagne, poursuit le MINPOSTEL, s’inscrit dans la logique de la baisse drastique du coût d’enregistrement du nom de domaine, entreprise depuis quelques années. Malgré la première baisse des prix observés depuis le 26 mai 2015, le prix du (.cm) qui est passé de 35000 FCFA à 7000 FCFA.

L’on dénombre toujours un faible taux de souscriptions. Selon le dernier pointage disponible de l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC), 53500 sites internet avec le (.cm) ont déjà été enregistrés. Un chiffre encore bien dérisoire pour le gouvernement qui entend promouvoir le nom de domaine .cm. la promotion est donc une invite à une souscription massive dans l’intérêt de préserver le consommé camerounais. Une autre initiative qui vient galvaniser l’économie numérique au Cameroun mais pourrait aussi se monter insuffisante au niveau du taux d’obtention des résultats attendus par le gouvernement. Atteindre les objectifs La transformation digitale du Cameroun est en bonne marche, traduisant à suffisance la détermination du secteur à donner corps à la volonté du Chef de l’Etat de faire de l’économie numérique, un vecteur de la résilience de l’économie nationale, en vue de l’émergence de du pays. Pour ce faire, la ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng, avait déjà entrepris de nombreuses actions visant à permettre l’innovation numérique.

Dans cette même lancée qu’elle avait prime plus de 15 meilleurs projets sélectionnés dans le cadre d’un concours national du meilleur projet numérique de l’année 2019. Un prix spécial du président de la République avait par ailleurs été attribué au vainqueur de cette vaste campagne de promotion de l’innovation numérique. La Minpostel avait alors assuré que l’objectif « est celui d’accompagner sur le long terme l’émergence d’un écosystème numérique mature et solide porteur de nouvelles opportunités économiques. Pour les critères de participation, tous les jeunes camerounais, résidents sur le territoire camerounais et porteur d’un projet entrepreneurial innovant utilisant les technologies du numérique, sont concernés » Dans la même lancée, Switch national des services financiers mobiles, une infrastructure technologique de dernière génération a été mise sur pieds par la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel).

 IL s’agit d’une plateforme qui garantit un accès équitable à tous les opérateurs du marché des transferts financiers électroniques. Gérée par la Campost (Cameroon Postal Services), l’infrastructure unifiée est la seule interface avec les réseaux des opérateurs concessionnaires et sur laquelle devront se connecter tous les fournisseurs de services de communications électroniques utilisant la ressource USSD. Concrètement, le #237# présente plusieurs avantages. Il est institué pour faciliter l’identification et la localisation instantanée des utilisateurs des services financiers mobiles dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent. Selon les experts, ce même code permet la traçabilité et le stockage des données, à l’effet de collecter les taxes et les impôts sur toutes les transactions financières numériques. En même temps, il promeut l’inclusion financière pour passer de 40 % à 98 %, correspondant au taux actuel de possession du téléphone mobile par les Camerounais adultes. D’autres lignes mettent en relief son importance en s’arrêtant notamment sur la facilitation de la fourniture des services financiers publics et privés; la mise en place d’un environnement favorable à l’éclosion des startups et le déploiement d’applications à coûts réduits; la facilité de collecte et de redistribution des taxes et impôts sur toutes les transactions financières numériques, entre autres.

En somme, le principal impact de cette campagne de promotion qui va durer trois mois est l’inclusion numérique et financière qu’elle entraîne, du fait de la grande pénétration mobile dans notre pays avec un impact certain pour le développement de l’économie numérique. L’économie numérique étant essentiellement une économie de services, cette plateforme encourage l’émergence d’un écosystème favorable au développement d’une industrie locale des TIC, soutenue par les jeunes porteurs de projets, de services financiers numériques de plus en plus variés, et au-delà, l’émergence d’une réelle économie digitale», a déclaré madame la ministre lors de son allocution. A l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il devient indispensable pour toute organisation ou entreprise d’avoir un site web. Que ce soit pour vendre, promouvoir ou juste informer, le site web s’impose comme le moyen le plus efficace pour atteindre une cible importante et diversifiée à travers le monde. Chaque jour, des centaines de sites web sont mis en ligne.

 Certains sont commerciaux, d’autres au contraire appartiennent à des organisations (sociales, humanitaires, etc.) ou même à des particuliers. Cependant, leur rentabilité dépend de leur audience. Publier un site web est une chose, le faire connaître et le faire visiter en est une autre. Jeter toute son énergie et ses moyens dans la création d’un site web est vain : il faut prévoir du temps et y consacrer un budget afin de le promouvoir. Les initiatives du gouvernement permettront dont de façons intelligentes et originales la communication en ligne et hors ligne, référencement surtout a des prix intéressants toutes les couches sociales. Toutes autant de techniques accessibles à tous et qui permettent de générer un trafic conséquent et qualifié. La communication institutionnelle consiste des lors à communiquer sur la société va consommer le produit sur le marché et a pour objectif principal de construire une image valorisante et conforme aux projets étatiques pour la vision globale. Dans le but de proposer un plan de communication adéquat, il s’impose ainsi de réaliser un maximum d’enregistrements à terme.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer