Chargement des breaking news...
Personnalité EcoMatin 2022

Nomination : des performances inégalées

La banque créée le 20 juillet 1987 avec des capitaux majoritairement camerounais est le leader incontesté du secteur bancaire au Cameroun depuis plusieurs années.

Publiée lundi 25 septembre 2023 à 13:23:05Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 11:33:29Temps de lecture 9 minPar Simon Pierre Mbarga

Sur les 10 derniers exercices, Afriland First Bank tient la dragée haute aux mastodontes internationaux représentés dans le marché bancaire camerounais. C’est l’établissement de crédit le plus important en activité au Cameroun, tant du point de vue du capital - 50 milliards de Fcfa- qu’en termes de parts de marché contrôlées – plus 20,8% au 31 janvier 2022 selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale – et de financement de l’économie. Les données du marché bancaire national renseignent qu’Afriland First Bank (AFB) détient le plus gros encours de crédit, soit 913,4 milliards Fcfa au 30 juin 2022. En valeur relative, ce chiffre a progressé de +3% sur un an, soit une hausse de + 26,7 milliards en valeur absolue.

Sur le plan du maillage territorial, ce qui était au lancement il y a 36 ans un établissement de microfinance dénommé CCEIBank, a réussi, grâce à une stratégie d’expansion novatrice, à dominer le territoire national. Aujourd’hui, elle arrive désormais en première position avec 59 agences.

Les performances financières et opérationnelles d’Afriland First Bank maintiennent ainsi une dynamique positive observée depuis une décennie. Selon les états financiers 2022, la banque dirigée par Célestin Guela Simo progresse dans tous les compartiments de l’activité bancaire. En plus du résultat net en évolution de 3,7 milliards de FCFA en un an et de plus de 10 milliards de Fcfa comparé à 2019 où il était 12,4 milliards de Fcfa, l’établissement de crédit surclasse tous ses concurrents immédiats que sont les transnationales occidentales et africaines opérant au Cameroun.

Lire aussi : Distinction: la Personnalité EcoMatin 2021 primée à Bangou

Ainsi, du crédit à l’économie en passant par le produit net bancaire, les dépôts de la clientèle et autres, ou l’arrangement des opérations de mobilisation de l’épargne publique, Afriland First Bank. En 2022, le total bilan d’Afriland First Bank connaît une augmentation de 18,31% en glissement annuel, se situant à 1 768,84 milliards FCFA. L’institution contrôle 19,22% des parts de marché en matière de collecte des dépôts bancaires au Cameroun. Dans ce segment, la banque a réalisé un chiffre de 1 392 milliards FCFA, contre 1 173 milliards FCFA au 31 décembre 2021. 1 013 milliards de FCFA ont été alloués à l’économie en 2022, ce qui correspond à une hausse de 14,20% par rapport à l’année 2021.

S’agissant du crédit-bail, la banque a fait mieux que sur la période allant de 2018 à juillet 2021. En effet, alors que le marché représentait une valeur de 134 milliards de Fcfa en 2018, la banque réalisait plus de 65 milliards de Fcfa, soit plus de 48% des parts de marché. En 2022, ce n’est pas moins de 73 milliards de Fcfa que l’institution a injecté auprès des entreprises pour soutenir l’acquisition des outils de production.

Les performances dans ce segment sont imputables à la vision du top management qui en 2017, a acquis Africa Leasing Company, filiale spécialisée dans le crédit-bail. Toute chose qui a permis de booster l’activité de leasing, avec l’intégration du financement de l’achat du matériel médical et les acquisitions du matériel roulant (véhicules utilitaires, pick up, camions, engins du BTP, etc.). La récente signature de convention entre Afriland First Bank et le Groupement des transporteurs terrestres du Cameroun (GTTC) devrait en 2023, accroitre davantage les performances de la banque dans ce sous- compartiment du crédit.

Outre le crédit-bail la banque réalise également depuis 10 ans, des prouesses dans les placements sur les titres publics. En effet, grâce à ses activités de Spécialiste en valeurs du Trésor (SVT) sur le marché des titres publics de la Beac, Afriland First Bank a engrangé d’importants revenus au cours de l’année 2022. C’est que, en plus d’être le principal financier des entreprises et des personnes physiques sur le marché bancaire au Cameroun, Afriland est aussi depuis plusieurs années le principal pourvoyeur des financements aux pays de la Cemac, via le marché des titres publics lancé en 2011 par la Beac. Rien qu’entre janvier et mars 2020, Afriland First Bank a octroyé 305, 7 milliards de FCFA aux Etats communautaires, soit 22,87% du volume global des valeurs du Trésor détenues par les banques de la Cemac.

De plus, le 7e emprunt obligataire de l’histoire du Cameroun a enregistré un franc succès, grâce notamment à la participation de Afriland Bourse, la filiale d’Afriland First Bank dédiée aux opérations de marché, elle détenait à elle seule, l’investissement le plus important en termes de prise ferme soit 35 milliards de FCFA.

Et la banque continue de discuter des possibilités de booster son financement à l’économie, afin de créer de la valeur dans différentes chaînes et secteurs. C’est pourquoi elle continue d’innover dans tous les pôles d’activité. En avril 2022, le géant bancaire a mis sur le marché un nouveau produit permettant aux fonctionnaires et agents publics de contracter des crédits allant jusqu’à 30 millions de FCFA pour financer de petits projets. En septembre 2023, elle a mis au point la « carte blanche » qui vient booster l’accès au crédit et lever les contraintes qui limitaient encore le chemin des financements pour les agents publics et fonctionnaires.

Innovation

Afriland First Bank, se distingue à plus d’un titre, en plus d’être déjà très actif sur le marché des titres publics de la Beac, en étant parmi les premiers pourvoyeurs des financements aux Etats de la Cemac, en mars 2023, l’établissement bancaire a lancé le marché des titres de créances négociables avec un emprunt de 20 milliards, ouvrant ainsi la voie du marché monétaire aux entreprises. A la différence du marché des titres publics sur lequel les Etats sont les seuls demandeurs des financements, le marché des TCN, lui, permet aussi bien aux Etats qu’aux entreprises privées et publiques de lever des fonds. Une opportunité que tardait jusqu’ici à saisir les entreprises de la Cemac, malgré l’adoption, depuis 2015, du corpus règlementaire organisant le fonctionnement du marché des TCN par le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac). Il a donc fallu attendre 8 ans pour voir ce marché être opérationnel, grâce au banquier camerounais Afriland First Bank.

Expansion

La banque ne s’est pas arrêtée au niveau du Cameroun. Mais, a étendu ses activités dans nombre de pays d’Afrique. La microfinance née il y a plus de 35 ans, compte, avec son maillage international qui va de la France en Chine, du Liberia en Tanzanie en passant par les marchés de São Tomé e Príncipe, Soudan du Sud, Bénin, Côte d’Ivoire, Zambie ou encore de Guinée, talonne désormais de près le premier groupe bancaire d’Afrique centrale.

Lire aussi : Personnalité EcoMatin: une longue tradition de distinction

En octobre 2022, la holding Afriland First Group, propriétaire du réseau bancaire Afriland First Bank en Afrique, en France et en Chine, a créé à Lomé au Togo, une société dénommée Afriland First Holding. Il s’agit d’une société d’investissement couvrant l’Afrique de l’Ouest, et destinée à prendre des participations dans les entreprises et autres projets d’investissements.

Au-delà de son expansion géographique, la réussite du groupe est aussi le fruit d’une stratégie bien mûrie qui privilégie les petits porteurs, plus nombreux. De par son positionnement, la banque se distingue de la concurrence. Alors que la grande majorité des banques opérant sur le continent se tourne vers une clientèle de grandes entreprises et de particuliers aisés, Afriland First Bank cible en premier lieu les PME, les jeunes entrepreneurs et des populations ayant peu accès aux services bancaires.

Banque de référence implantée sur tout le territoire camerounais, Afriland First Bank qui totalise aujourd’hui un large réseau constitué d’une soixantaine d’agences, plus de 130 distributeurs automatiques, 241 TPE et de nombreux partenaires dans toutes les régions du pays, se désengage également de certains marchés notamment l’Ouganda et la Guinée équatoriale. Mais, bien qu’elle sorte de certains marchés, Afriland First Group explore de nouveaux horizons sur le continent. C’est dans cette optique qu’une délégation conduite par Célestin Guela Simo, DG d’Afriland First Bank, a pris langue avec le ministre tchadien des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin le 11 mai 2022.

Pour lui, le Tchad est un pays qui regorge d’énormes potentialités économiques, un marché aux perspectives d’évolution prometteuses, qui bénéficie d’un positionnement géostratégique unique. « Avec une population jeune et dynamique, le pays représente à nos yeux un bon risque à prendre », a-t-il confié au sortir de l’audience.

Pourtant, la banque a mis au point sa stratégie d’expansion depuis 1994, avec l’ouverture d’une filiale à Malabo, CCEI Bank GE, devenue leader en Guinée équatoriale avec un total de bilan avoisinant les 700 milliards de Fcfa en 2011, devenant au passage, la première contributrice aux résultats du groupe. Après avoir ainsi posé les bases d’une solide implantation en Afrique centrale, l’institution étendu progressivement son réseau au reste du continent.

Afin de permettre aux populations d’accéder à ses services partout où elles se trouvent pour effectuer leurs différentes transactions à tout moment sans se déplacer, la banque ne cesse d’assurer une forte présence géographique couplée à la diversité de ses canaux de distribution : GAB, TPE, SARA by Afriland, E.First, paiement par QR Code, et aujourd’hui Ussd.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner