Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Nouveaux investissements, ancrage social… : pourquoi SABC devient Boissons du Cameroun

Loin des considérations sémantiques et cosmétiques, Boissons du Cameroun résonne comme un label qui scelle l’ancrage de cette entreprise dans l’écosystème camerounais, ancrage qui, a une double dimension : économique et sociétale ou sociale.

Publiée mercredi 14 décembre 2022 à 14:01:20Modifiée mercredi 14 décembre 2022 à 18:22:47Temps de lecture 8 minPar EcoMatin

Depuis le 13 décembre 2022, le Groupe Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) a changé de nom et devient BOISSONS DU CAMEROUN. L’annonce a été faite officiellement et solennellement par Stéphane Descazeaud, Directeur Général de BOISSONS DU CAMEROUN au cours d’un déjeuner de presse auquel a pris part M. Michel Palu, Président du Conseil d’Administration de Groupe et M. Gabriel Dodo Ndoké, Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique.

Au-delà des explications données par M. Descazeaud, ce changement de nom du plus grand groupe industriel et commercial du Cameroun est un signe des temps et mérite que nous y consacrions une analyse bien plus fine. Car à vrai dire, loin des considérations sémantiques et cosmétiques, BOISSONS DU CAMEROUN résonne comme un label qui scelle l’ancrage de cette entreprise dans l’écosystème camerounais, ancrage qui, a une double dimension : économique et sociétale ou sociale.

Dans un contexte marqué par une morosité ambiante tant au plan international que national, l’ambitieux programme d’investissement de CASTEL au Cameroun peut certes paraitre contracyclique, mais il est la preuve de ce que ce pays reste malgré tout attractif. Avec plus des 130 milliards de F CFA d’investissements réalisés au cours des 5 dernières années, le groupe tient bien son rang de premier investisseur privé du Cameroun, position qui va se consolider grâce à une nouvelle vision agro-industrielle dont le coût pour les 5 prochaines années est estimé à environ 200 milliards de F CFA comme l’a révélé M. Descazeaud lors du déjeuner de presse organisé le 13 décembre 2022.

Un programme d’investissement de plus de 200 milliards de F CFA qui se situe dans la mouvance du pilier central de la SND30

Cette vision et cet ambitieux programme d’investissements ne sont pas sans rappeler la congruence avec la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30) dont l’objectif majeur est de faire du Cameroun « un Nouveau Pays Industrialisé ». Pour y parvenir, le Gouvernement a fait de la transformation structurelle de l’économie le pilier central de la SND30 en vue de parvenir à « un accroissement substantiel de la part du secteur secondaire et la diversification de l’économie ». Un tel dessein pourrait-il se réaliser sans investissement du secteur privé dont le rôle en tant que principal moteur de la croissance est mis en exergue dans la SND30 ? C’est dire que la vision incarnée par BOISSONS DU CAMEROUN fait corps avec la stratégie du gouvernement et constitue la matérialisation du contenu du nouveau programme d’investissement qui nous a été  présenté par monsieur Descazeaud et qui traduit l’engagement du  Président Pierre Castel à poursuivre  le développement harmonieux de ses affaires au Cameroun par la promotion du secteur agricole afin de réduire les importations des matières premières entrant dans la fabrication des produits brassicoles. Cette réduction des importations dont BOISSONS DU CAMEROUN se veut le chantre est l’essence de l’import-substitution, orientation fondamentale de la SND30. Tout en accroissant la part de contenu local (local content) dans ses produits,  de 50 à 60 %, la quête de la qualité restera un impératif catégorique pour cette entreprise qui, comme l’a rappelé avec emphase M. Descazeaud,  met un point d’honneur à conserver la confiance de ses partenaires internationaux notamment ABInBev, premier brasseur mondial et propriétaire de la marque Castle Milk Stout, HEINEKEN, WARSTEINER, ORANGINA, brassés et fabriqués depuis des décennies sous licence au Cameroun en gardant le même goût, la même saveur. C’est dans la même veine qu’il faudrait situer le récent deal de 300 milliards de F CFA entre CASTEL et DIAGEO la plus importante entreprise mondiale sur le marché des alcools et spiritueux avec une capitalisation boursière de 99 milliards d’Euros soit 64.944 milliards de F CFA, en vue du rachat de Guinness-Cameroun.

Tous ces investissements qui accompagnent la nouvelle vision incarnée par BOISSONS DU CAMEROUN permettront de créer davantage de la valeur ajoutée et consolider la position de premier collecteur et contributeur au budget de l’Etat avec plus de 300 milliards de FCFA d’impôts et taxes payés en moyenne par an, premier employeur du secteur privé hors pétrole avec 4.205 emplois directs et plus de 100.000 emplois indirects.

La stratégie RSE d’une entreprise citoyenne résolument et activement impliquée dans la vie de la Cité

Au-delà des considérations économiques et historiques, l’une des particularités de BOISSONS DU CAMEROUN c’est son ancrage social qui fait d’elle une entreprise citoyenne dans le sens le plus noble du terme. Poursuivre inlassablement des objectifs économiques et financiers, accroitre ses parts de marché, distribuer plus de dividendes aux actionnaires, ne sont pas incompatibles avec des engagements dans les domaines du Capital Humain (Santé, Education), de l’Environnement, du Sport, des Arts et de la Culture. Ces types d’engagements sont devenus au fil des ans, la marque de fabrique de ce qui est désormais BOISSONS DU CAMEROUN. Sa stratégie RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) affirmée, affichée, volontariste, fait partie de son identité notamment à travers sa présence de plus en plus marquée dans des œuvres sociales et communautaires, à l’école, à l’hôpital, dans le sport etc. avec une attention particulière accordée aux personnes vulnérables, et aux enfants.

Les forages comme celui le plus récent de Mozogo dans l’Extrême Nord en vue de permettre l’accès à l’eau potable aux populations sans repère, la distribution des couveuses et des kits de prise en charge dans le cadre de la lutte contre le choléra, l’octroi des bourses scolaires, le vaste programme de curage des drains à Yaoundé et Douala, la collecte et de recyclage des déchets plastiques, autant d’actions inscrites dans la stratégie RSE de cette entreprise citoyenne résolument et activement impliquée dans la vie de la Cité.

Dans le domaine du sport, l’illustration la plus achevée reste l’Ecole de Football des Brasseries du Cameroun créé en 1989, qui à ce jour est LE creuset ayant formé de grands talents (Eto’o Fils, Song Bahanag, Geremi Njitap, Wome Nlend, Clinton Njie…), et a largement contribué à donner au Football camerounais ses lettres de noblesse. Il fallait bien y penser, le football étant non seulement le plus grand rassembleur commun des camerounais mais également et surtout l’étendard qui fait rayonner l’image du Cameroun au firmament du monde.

Que dire du prix Pierre Castel aujourd’hui rendu à sa 5ème édition et qui chaque année crée de l’émulation en récompensant de jeunes entrepreneurs dans le secteur de l’agriculture au sens le plus large.

Les deux dimensions, économique et sociale de l’ancrage de l’entreprise septuagénaire dans l’écosystème camerounais, confèrent à celle-ci une dimension patrimoniale et une appartenance à l’ensemble de la communauté. Bien plus, l’utilisation de l’article défini contracté « du » consacre notre conviction selon laquelle BOISSONS DU CAMEROUN fait partie du patrimoine commun des camerounais, un héritage bâti pierre après pierre, qui se doit d’être préservé et transmis inaltéré et accru, de génération en génération.  

Interview

Stéphane DESCAZEAUD, Directeur Général de Boissons du Cameroun

Avec cette nouvelle identité, nous avons cherché à donner à nos équipes et nos partenaires, ainsi qu’à nos consommateurs, une idée claire et puissante de ce que nous sommes et de ce que nous voulons accomplir. L’attitude de BOISSONS DU CAMEROUN est humble et sincère et nous pensons que notre nouvelle identité et notre nouveau logo se forgeront une empreinte unique dans le secteur agroalimentaire – une empreinte qui illustre à la perfection la nouvelle vocation que nous nous sommes donnée : poursuivre notre engagement citoyen pour un Cameroun émergent.

Boissons du Cameroun rend ainsi hommage à notre passé dont nous sommes fiers, à ce que nous sommes, sans quoi nous ne pourrions pas construire la suite.

Stéphane DESCAZEAUD, Directeur Général de Boissons du Cameroun

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner