Business et Entreprises

Numérique : la fintech camerounaise Koree lève 120 millions de Fcfa pour accélérer son expansion en Afrique

L’entreprise fondée par Magalie Gauze-Sanga entend utiliser ces fonds pour développer son réseau de commerçants, élargir sa base d'utilisateurs et, à terme, adapter le produit au marché.

La fintech basée au Cameroun, Koree, a clôturé avec succès un tour de pré-amorçage de 200 000 dollars (environ 120 millions de Fcfa). Ce financement, soutenu par des investisseurs tels que le Nigérian Duplo, Cameroon Angels Network, Catalytic Africa, Digital Africa et d’autres investisseurs privés, vise à favoriser le développement de la base de marchands de Koree et à élargir sa portée en Afrique.

Lire aussi : Fintech : My Easy Transfer annoncée au Cameroun pour 2024

L’annonce du tour de pré-amorçage intervient alors que Koree s’apprête à lancer une nouvelle place de marché visant à récompenser les utilisateurs pour leurs achats quotidiens. La fondatrice, Magalie Gauze-Sanga a expliqué à TechCabal qu’à travers cette opération, les utilisateurs gagneront de l’argent lors de leurs achats dans diverses catégories telles que la boulangerie, les supermarchés, la restauration rapide, les films, les pharmacies, etc. Ce cashback, en argent liquide, pourra être échangé directement sur leur compte mobile money.

Plateforme camerounaise de transactions financières, Koree offre une solution innovante au problème de la petite monnaie dans les économies basées sur l’argent liquide. La start-up propose une carte et un portefeuille numérique permettant aux commerçants de restituer la petite monnaie à leurs clients, tout en offrant des programmes de fidélisation avec des récompenses en cashback. Lauréate de plusieurs prix, notamment le challenge Orange Fab Cameroon en juin 2023 et l’Ecobank Fintech Challenge en octobre de la même année, où elle a obtenu un financement de 50 000 dollars, Koree a enregistré plus de 13 000 utilisateurs depuis son lancement en septembre 2022.

Lire aussi : Fintech : la start-up camerounaise Diool lance une nouvelle solution de paiement de masse

Cette solution digitale, accessible sur iOS et sur Android, totalise plus de 50 000 transactions en espèces d’une valeur de 400 000 dollars et 30 000 portefeuilles privés générés. La start-up tire ses revenus d’une combinaison de frais d’abonnement aux commerçants et de commissions sur chaque transaction pour ses clients. L’entreprise aspire à étendre son empreinte en Afrique francophone, avec une équipe déjà présente au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Nigeria et au Sénégal.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page