Conjoncture
A la Une

Ordre national des pharmaciens : Franck Nana prend les Commandes

Le Dr. Franck Nana est, depuis ce 15 janvier 2021, le nouveau Président du Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens du Cameroun (CNOPC). Il a été élu au terme d'une Assemblée générale extraordinaire élective présidée par le Pr. Louis Richard Ndjock, le Secrétaire général du Ministère de la santé.

Pour succéder au Pr. Prosper Hiag, le Président sortant du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Cameroun, neuf candidatures ont été enregistrées. Au final, le Dr. Franck Nana a été élu au poste tant convoité, après moult atermoiements. Prévue statutairement pour le 28 août 2020, l’Assemblée générale ordinaire et élective de l’ordre national des pharmaciens du Cameroun aura en effet connu plusieurs rebondissements. Suite à une bataille sans merci entre deux factions intestines: l’une soutenue par le Pr. Prosper Hiag (composée  entre autres des Dr. Christophe Ampoan, le vice-président, et le Dr. Paulette Yissibi, la secrétaire générale), le Président sortant du CNOPC arrivé en fin de mandat en 2018, et l’autre par ses challengers (Dr. Samson Mauricet Ndombo Koki, le Dr. Franck Sambou, le Dr. Edgard Eteme Ndongo, et le Dr. Thomas Lapnet Moustapha etc.) Les interventions sporadiques du Ministère de la santé ont davantage compliqué le processus. 

Lire aussi : Ordre national des pharmaciens : divisions larvées au sein du Conseil 

Franck Nana sera assisté, entre autres, dans sa mission par le Dr. Issa Hamadjoda, comme vice-Président, le Dr. Thomas Lapnet, au poste de Secrétaire général et du Dr. Hélène Som, qui devient la Trésorière de cette organisation. «La réconciliation avec la tutelle, sous le signe du rassemblement de tous les pharmaciens pour un but commun: la santé des populations du Cameroun. Nous voulons dire aujourd’hui aux populations, les pharmaciens sont à vos côtés, ils vont participer à l’éducation pharmaceutique et sanitaire, participer à la lutte contre la vente illicite et l’exercice illégale de la pharmacie au Cameroun. Mais surtout et avant tout, dire à tous nos confrères que c’est tous ensemble que nous allons aller vers de nouveaux horizons», a confié le Dr. Franck Nana. 

Lire aussi : 372 milliards de FCFA de produits pharmaceutiques importés entre 2015 et 2019

Les enjeux sont de toute évidence nombreux dans ce secteur névralgique du système de santé camerounais: lutte contre les faux médicaments, campagne contre la contrebande pharmaceutique, gestion des importations de médicaments, assainissement de la profession, sensibilisation sur le respect de l’éthique et de la déontologie, promotion de l’industrie pharmaceutique locale, participation à la mise en œuvre annoncée de la Couverture santé universelle  (CSU) etc…..D’après des chiffres du Ministre du commerce, le Cameroun a importé entre 2015 et 2017, 372 milliards de FCFA de produits pharmaceutiques. Mais plus de 40% du marché des médicaments échapperait au circuit officiel. Rappelons que les travaux étaient présidés par le Pr. Louis Richard Ndjock, le Secrétaire général du Ministère de la santé. Qui se réjouira de la «fin de la crise et de l’impasse ». Tout en appelant au respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle, le représentant du Ministre de la santé a prévenu: « l’Ordre des Pharmaciens ne doit pas être confondu à un syndicat ». L’Ordre national des pharmaciens du Cameroun dispose de plus de 2000 membres répartis dans les 10 régions du Cameroun.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page