A la UnePolitiques Publiques

Où sont passés les deux fonds d’investissement annoncés par la Sni ?

Annoncés depuis janvier 2017, ces instruments censés faire de cette société une véritable holding tardent à voir le jour.

Le 4 janvier 2017, à Yaoundé, l’ex-ministre des Mines, de l’Industrie et Développement technologique (Minmidt), Ernest Gwaboubou organise une conférence de presse pour annoncer la réorganisation prochaine de la Société nationale d’investissement (Sni), le bras séculier de l’Etat du Cameroun en matière de prise de participations et de création des entreprises. Cette réorganisation induit, notamment, la création de deux nouveaux instruments qui feraient désormais de la Sni une véritable holding d’investissement : le Fonds national d’investissements stratégiques (Fonis) et le Fonds d’appui au développement industriel (Fadi). Le premier, consacré aux investissements dans les grands projets d’infrastructures lancés par le gouvernement, devait être doté d’un capital initial de 450 milliards de FCFA. Le deuxième devait se déployer dans le capital-risque, notamment la prise de participations dans des entreprises encore fragiles ou en difficultés.


Lire aussi : La SNI veut lancer une usine de production de bois-énergie dans la région de l’Est


Près de trois ans après, c’est le black-out total sur les suites données à cette annonce qui avait pourtant suscité beaucoup d’espoirs, dans un pays où la question du financement des entreprises est cruciale. Créée en 1964, la Sni est une institution à capital public avec l’Etat comme actionnaire unique. Elle a pour objet de favoriser activement les opérations d’investissement productif à haut rendement. Elle détient des parts dans nombre d’entreprises au Cameroun, dont la Société anonyme des brasseries du Cameroun à hauteur de 10%. Avec la création du Fadi et du Fonis, elle ambitionnait d’être désormais présente dans tous les secteurs de l’économie du pays.

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!