Conjoncture
A la Une

Paul Biya autorise un prêt de 28 milliards pour booster la production du riz camerounais

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire a été habilité a signé avec la Fida un accord de crédit pour le financement du Projet d’appui au développement des filières agricoles (Padfa).

Le président de la République a signé au début de ce mois de septembre, un décret habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire à signer avec le Fonds international de développement agricole (Fida), un accord de crédit d’un montant de 47 millions de dollars US, soit environ 28, 589 milliards de FCFA, pour le financement de la deuxième phase du Projet d’appui au développement des filières agricoles (Padfa).

Lire aussi : L’office céréalier du Cameroun déclare 47 650 tonnes de capacité de stockage

En effet, le Projet d’appui au développement des filières agricoles, placé sous la cordination du MINADER, est un projet national pour le développement des filières agricoles du riz et de l’oignon. Ce projet s’inscrivant dans le cadre du plan d’urgence du gouvernement pour la réduction de la pauvreté et la lutte contre la hausse des prix des denrées agricoles. Il a pour objectif global de réduire la pauvreté en milieu rural, d’accroitre les revenus et d’améliorer la sécurité alimentaire à travers le développement durable et la compétitivité des filières riz et oignon dans quatre régions du pays qui représentent à elles seules 95% de la production nationale de ces deux denrées. Il s’agit des régions de l’Extrême-Nord (Mayo Danay, Mayo Kani Mayo Tsanaga, Mayo Sava et Diamaré), du Nord (Mayo Louti et la Benoué), de l’Ouest (Tonga et Bassamba) et dans le Nord-Ouest (Menchum et la  Mézam).

Lire aussi : Production de riz : les promesses non tenues de l’Etat camerounais

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page