A la UneConjoncture
A la Une

Paul Biya instruit le déblocage de 2,7 milliards pour le paiement des arriérés dus aux enseignants

Ce montant servira au paiement des arriérés dus aux enseignants mobilisés dans le cadre de la correction des examens officiels organisés par l’OBC au titre des sessions de Juin 2020 et 2021.

C’est une première victoire pour le corps enseignant qui entamait ce lundi 7 mars 2022, une troisième semaine de grève initiée par le mouvement « On a trop supporté ». En réponse à leurs revendications, le Président de la République vient de décider de mesures d’accalmie. « J’ai l’honneur de vous faire connaître qu’en exécution des Très hautes Directives de Monsieur le Président de la République, le Ministre des Finances a été instruit par courrier séparé de ce jour de procéder en urgence à la levée du blocage de précaution budgétaire au profit du Minesec et du Minedub, afin de régler certaines revendications formulées par des enseignants du secondaire » peut-on lire sur une correspondance du Ministre d’Etat, Secrétaire Général à la Présidence de la République adressée à son homologue de la du Premier Ministère.  Le document précise qu’une enveloppe de 2,7 milliards de FCFA pourra être débloquée, laquelle ne servira qu’au « paiement des arriérés dus aux enseignants mobilisés pour la correction des examens officiels organisés par l’Office du baccalauréat du Cameroun au titre des sessions de juin 2020 et 2021 » renseigne le document.  

Il s’agit d’une première réponse à une accumulation de manquements qui a poussé les enseignants à la grève. Ils réclament entre autres, le paiement immédiat de la dette envers les enseignants, les 181 milliards relatifs aux rappels, avancements, allocations familiales, et autres primes, l’indexation automatique des salaires des enseignants. C’est-à-dire que les salaires des enseignants doivent augmenter automatiquement si l’inflation (la hausse des prix sur le marché) augmente d’un certain montant, à partir de 2% (Si les prix augmentent de 2% sur le marché, les salaires des enseignants augmentent de 2% automatiquement). La revalorisation du salaire de base des enseignants 280 000f pour les A2 et 250 000f pour les A1 minimum, la suppression immédiate du système de 2/3 et dès lors le paiement total des salaires, le paiement total des rappels de 2/3 et 1/3 sans implication des taxes sur les rappels etc.

« L’Etat reconnaît légitimes les revendications des enseignants. Revendications parmi lesquelles : le règlement des compléments de salaire, la régularisation des avancements ; la prise en compte des primes de non logement, la transparence dans le processus des affectation… » indique une source à la présidence de la République. La décision présidentielle de payer les arriérés dus aux enseignants mobilisés dans le cadre de la correction des examens officiels intervient 4 jours après une concertation présidée par le SGPR et à laquelle prenait part des membres du mouvement de revendication «On a trop supporté».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page