Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

Performance : 5 responsables du Trésor public récompensés

Ces derniers ont permis à l’Etat de faire des économies en développant des innovations dans la stratégie d’émissions des titres publics, la diversification des instruments financiers de l’Etat sur le marché monétaire de la Beac et la mise en place d’un système financier qui se passe d’un prestataire de services d’investissements comme arrangeur.

Le vendredi, 17 juillet dernier, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a élevé, «en vertu des pouvoirs qui (lui) sont conférés », cinq de ses collaborateurs de la direction de la Trésorerie, à commencer par le chef de cette direction, Samuel Tela, à la dignité de Chevalier de l’ordre national de la valeur. Samuel Tela et ses collaborateurs ont ainsi été récompensés pour les réformes mises en place depuis deux ans, dans le financement du budget. Ils ont contribué à la mobilisation de fonds pour le financement des projets d’investissements inscrits au budget de l’Etat en 2019.

Lire aussi : Emissions de titres publics : le Cameroun veut mobiliser 110 milliards de F CFA au troisième trimestre

 Ils ont introduit des innovations dans la stratégie d’émissions des titres publics et la diversification des instruments financiers de l’Etat sur le marché monétaire de la Beac. A cela s’ajoute la mise en place d’un système financier permettant de ne plus avoir à recourir à un prestataire de services d’investissements  comme arrangeur. Naguère, le gouvernement avait recours au marché financier, et conséquemment, à un arrangeur, auquel il fallait payer des commissions. Aujourd’hui c’est sur le marché monétaire de la BEAC qu’il émet ses titres, et peut ainsi se passer d’intermédiaire. En 2019, la stratégie a fait économiser 4,8 milliards à l’Etat.

Lire aussi : Marché monétaire : les pays de la Cemac mobilisent 262,3 milliards de F CFA au mois de mars 2020

Le ministre des Finances aura alors saisi l’opportunité de cette cérémonie pour présenter les prouesses des émissions de l’Etat : « c’est le lieu de saluer les performances réalisés dans un contexte de crise économique et sanitaire, où le doute et l’incertitude animent les investisseurs. Malgré ce contexte difficile, le Cameroun a exécuté avec satisfaction son programme d’émissions pour un montant total de 220 milliards de FCFA à des taux d’intérêts largement en deçà de la moyenne observée dans les autres pays de la Cemac ».

Lire aussi : Le Gimac lance sa plateforme monétique intégrale

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer