A la UneBusiness

Le PAD réalise un chiffre d’affaires de 60 milliards FCFA en 2018

Le chiffre d’affaires du Port Autonome de Douala est en nette progression passant de 38,19 milliards FCFA en 2017 à 60 milliards FCFA en 2018, soit une hausse d’environ 22 milliards FCFA.

Le temps des comptes au Port autonome de Douala (PAD). C’est à l’occasion de la 81ème session ordinaire du Conseil d’administration du PAD, tenue récemment à Douala, que l’on a appris que la structure a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 60 milliards FCFA pour le compte de l’exercice clos au 31 décembre 2018. Soit un résultat bénéficiaire avant impôts de 3 965 000 000 FCFA, et un résultat net bénéficiaire de 2 043 000 000 FCFA.

De plus, le Conseil d’administration a arrêté le total bilan à l’actif et au passif de l’entreprise portuaire à 238 163 000 000 FCFA. L’instance a également adopté le rapport de gestion du Port Autonome de Douala pour l’exercice 2018, tel que présenté par la Direction Générale ainsi que le bilan social de l’exercice 2018.

Les résultats du Port de Douala restent impressionnants quand on sait qu’en 2017, l’entreprise enregistrait un chiffre d’affaires de 38 018 990 814 FCFA. Les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2017 affichaient un total du bilan à l’actif et au passif évalué à 166 037 168 105 francs CFA. L’entreprise réalisait également un résultat bénéficiaire avant impôt de 1 276 570 627 FCFA. Tandis que le résultat net bénéficiaire annonçait 455 570 376 FCFA.

C’est dire que le PAD s’attend donc à de meilleures performances pour le compte des prochains exercices. Notamment grâce à la poursuite de ses ambitieux programmes d’investissements. Il s’agit l’enlèvement des épaves de navires qui doit permettre de libérer certains quais au port de pêche et plus de sécurité à la navigation ; l’acquisition de nouvelles équipements pour assurer le dragage sur la place portuaire de Douala-Bonabéri; l’accroissement des capacités d’accueil aux navires, avec notamment la construction de 750 mètres linéaires de quais sur la rive droite du fleuve Wouri et la construction d’un duc d’albe, ouvrage d’appontement pour navires pétroliers, etc.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!