Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Pipeline Tchad –Cameroun : les droits de transits baissent de 13% en 2021

Le 26 janvier 2022 à Yaoundé, au cours de la célébration de l’édition 2022 de la Journée internationale de la douane, le directeur général des douanes, Fongod Edwin Nuvaga, a annoncé avoir mobilisé 29,1 milliards de FCFA en 2021, au titre du droit de transit du pétrole tchadien dans le pipeline Tchad-Cameroun.

Publiée jeudi 27 janvier 2022 à 16:39:06Modifiée lundi 31 janvier 2022 à 13:33:38Temps de lecture 3 minPar Amina MALLOUM

29,1 milliards de fcfa. C’est l’enveloppe qu’a mobilisé la Direction générale des Douanes au titre des droits de transits du pipeline Tchad-Cameroun pour le compte de l’année 2021. Cette information a été révélée par le directeur général des douanes, Fongod Edwin Nuvaga lors de son discours de circonstance à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la Douane édition 2022 tenue le 26 janvier dernier. Ces recettes mobilisées enregistrent une baisse de 12,8% en glissement annuel. Les raisons de cette baisse ne sont pas détaillées.

Lire aussi : Pipeline Tchad-Cameroun : Savannah Energy convoite les actifs d’ExxonMobil

 Malgré la crise sanitaire du coronavirus qui sévit sur l’ensemble du globe, l’activité pétrolifère du Cameroun et du Tchad n’a pas été particulièrement affectée au cours des 11 premiers mois de l’année 2020. 44,72 millions de barils de pétrole brut ont été enlevés au terminal Komé-Kribi 1 contre 33,48 millions de barils pour la même période de l’année 2019, soit une augmentation de 3%. En termes de droit de transit du passage du brut Tchadien sur son territoire, le trésor public camerounais a engrangé 33,48 milliards de FCFA, versés par la Cameroon Oil Transportation company (Cocto).

Lire aussi : Pipeline Tchad-Cameroun : les droits de transit génèrent 11,59 milliards en quatre mois au Cameroun

Une performance  qui était en hausse de 2% par rapport à 2019.  La SNH, Société National des Hydrocarbures expliquait cette performance haussière par, « par l’augmentation de la production des nouveaux expéditeurs de pétrole brut depuis le Tchad ».  Ils s’agissaient de PétroChad Mangara, China International Petroleum Company Inc Chad et Overseas Private Investment Corporation. Ils représentent 71% du volume total de pétrole brut transporté dans le Pipeline, soit 28,50 millions de barils. 

Lire aussi : Produits pétroliers : la Scdp envisage la construction d’un nouveau pipeline multiproduits

 Pour mémoire, long de 1080 km dont 900 en territoire camerounais, l’oléoduc Tchad-Cameroun opérationnel depuis 2003 est conjointement exploité par Cameroon Oil Transportation Company (Cotco) et par Tchad Oil Transportation Company (Totco), filiales du pétrolier américain ExxonMobil.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner