Business et Entreprises
A la Une

Poesam 2020 : Orange Cameroun prime quatre projets camerounais

Le Prix Orange de l’entrepreneur social a livré ce 18 septembre 2020 à Douala, les lauréats de la 10ème édition sous l’égide Frederic Debord, Directeur General d’Orange Cameroun.

Ce  sont 3 projets sur les 188 dossiers évalués, qui ont porté haut l’entreprenariat camerounais. Na-Ya  limited (secteur Santé) porté par Marthe-Sandrine Mpollo : 1er prix   qui remporte la somme de  2 millions de FCFA.  Le 2e prix est SmartA (secteur agricole) porté par Mboule Ediango Marc : 1 million de FCFA et Bookshop.com (secteur éducation) porté par Belibi Fotso Thomas qui occupe la 3ème  place avec à la clé une récompense de  500 000 FCFA. Outre ces prix officiels un  prix spécial féminin a été décerné à  NaYa limited lui permettant de rafler encore la somme 1 million de FCFA.

C’est  l’agence Orange Cameroun d’Akwa soudanaise abritant l’Orange Digital center (ODC) qui a servi de cadre à la cérémonie de récompense des lauréats du Prix Orange de l’entrepreneur social pour l’Afrique et le Moyen-Orient (Poesam) présidée par  Fréderic Debord, Directeur Général d’Orange Cameroun qu’accompagnait la présidente du Jury Sandra Happi Tasha , en présence des développeurs, de quelques bloggeurs, ainsi que des proches et parents des héros de la 10ème édition de cette compétition. Les 4 gagnants ont  reçu leurs différents chèques représentants la valeur de leur prix.

Lire aussi : Câble ACE: le point d’atterrissement de Orange Cameroun toujours en attente

 Dans son propos liminaire, Frédéric Debord a précisé que « le Cameroun a souvent été à l’honneur pour le concours international avec des acteurs comme CAYSTI devenu aujourd’hui une référence pour les plateformes de contenus éducatifs ou l’AUI de Serge Njidjou 1er prix de l’édition 2019  avec sa couveuse 100% made in Cameroun ».  Pour cette 10ème édition, des 188 dossiers évalués, 13 ont été retenus pour aller challenger les champions des autres pays de la zone MEA (Middle East and Africa)  dont le Cameroun fait partie ». Contexte sécurito-sanitaire obligeant et fort des impératifs inhérents aux uns et aux autres, certains des membres du jury et même des candidats ont vécu la cérémonie de remise de prix à distance. Ce fut le cas de Marthe-Sandrine Mpollo, promotrice de la start-up « NaYa limited », double lauréat qui, s’exprimant au nom des nominés en visioconférence n’a pas manqué « d’exprimer leur bonheur de se voir ouvrir les portes de l’entreprenariat et leur reconnaissance à Orange pour l’opportunité que représente pour ces jeunes développeurs une telle compétition ».

Lire aussi : Coronavirus : Orange Cameroun lance des opérations de désinfection d’établissements scolaires

Rappelons que le Poesam est un programme qui donne la possibilité de présenter des projets qui proposent des solutions technologiques visant à améliorer les conditions de vie des populations sur le continent africain et au Moyen-Orient. Des projets numériques adressant les problématiques grand public (services bancaires mobiles, télémédecine, applications numériques pour l’éducation ou l’agriculture…). Des projets associés à l’utilisation croissante du mobile et ayant des opportunités prometteuses en terme d’impact sociétal.  Il est organisé dans 17 pays de la zone Afrique et Moyen Orient dont le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte ou la  République Centrafricaine. Il  s’inscrit non seulement dans le cadre de la politique de responsabilité sociale d’Orange mais également dans la stratégie d’innovation qui fait d’Orange Cameroun aujourd’hui un acteur incontournable de la transformation numérique au Cameroun.

Lire aussi : Lutte contre le Covid-19 : Orange Cameroun accorde un appui supplémentaire de 80 millions

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?