Conjoncture

Port autonome de Kribi : les travaux de terrassement vont coûter 2,080 milliards de FCFA

Un appel d’offres a été lancé en vue de l'aménagement d'une deuxième tranche opérationnelle de 23,6 ha de terrains.

vauxLa participation à appel d’offres est ouverte aux entreprises de droit camerounais spécialisées dans l’exécution des travaux de génie civil (BTP) sous financement public. Ledit appel d’offres rendu publique la semaine dernière vise l’aménagement d’une deuxième tranche opérationnelle de 23,6 ha de terrains dédié aux activités logistiques sectionnées en trois lots. Les prestations comprennent les travaux de terrassements généraux et de préparation des différentes zones affectées au port pour le développement des zones logistiques et concernent notamment pour le lot 1, des terrassements de 4,2 ha, notamment le déforestage  et le débroussaillage du site, et le décapage de la terre végétale ; des déblais ordinaires mis en dépôt et remblais provenant de déblai ; la création de fossé bétonné, les dalles de passage véhicule (poids lourd), des perrés maçonnés, la protection de talus par engazonnement. Pour le lot 2 qui concerne les terrassements généraux de 8,2 ha, les travaux concernent le déforestage et le débroussaillage du site, l’abattage d’arbres de diamètre supérieur à 30 cm et le décapage de la terre végétale. Le lot 3 concerne les terrassements généraux et s’articule autour du déforestage et débroussaillage du site, abattage d’arbres de diamètre supérieur à 30 cm, le décapage de la terre végétale, les déblais ordinaires mis en dépôt ; la création de fossé bétonné, les dalles de passage véhicule (poids lourds), perrés maçonnés et la protection de talus par engazonnement.

Les délais prévus pour la réalisation de ces travaux sont de 5 mois pour le lot 1, 3 mois pour le lot 2 et de 7 mois pour le lot 3. Des travaux financés par le budget du Port autonome de Kribi (PAK) pour le compte de l’exercice 2018. Le coût prévisionnel de l’ensemble des opérations est de 2,080 milliards FCFA dont 370 millions FCFA pour le lot 1, 723 millions FCFA pour le lot 2, et 987 millions de FCFA pour le lot 3. Chacun des soumissionnaires est tenu présenter une caution établie par un organisme financier ou une banque d’un montant de 7,4 millions FCFA pour le lot 1, 14,460 millions FCFA pour le lot 2 et 19,740 millions FCFA pour le lot 3. L’offre rédigée en 7 exemplaires devra être déposée au plus tard le 13 novembre 2018 à 12 heures précises.

Les critères éliminatoires sont entre autres un nombre d’exemplaires insuffisant, l’abandon d’un marché public sur le territoire national, l’absence d’une pièce administrative, de la caution de soumission, ou la présence de fausse déclaration ou de pièces falsifiées dans l’offre du soumissionnaire sans préjudice des poursuites judiciaires envisageables contre leurs auteurs.

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!