Business et Entreprises
A la Une

Port de Douala : fin de sursis pour les occupants illégaux du quartier Essengue

Le délai de rigueur donné par le PAD aux occupants du quartier Essengue est arrivé à terme ce 28 février 2022. Les 1500 âmes occupant ce périmètre sont appelées à déguerpir.

La démarche du Port autonome de Douala vise à prévenir tout obstacle aux travaux d’aménagements des voies de contournement et de desserte en zone aval du domaine public portuaire. Depuis 2016, le Port autonome de Douala est engagé dans une grande opération de sécurisation de son espace en partenariat avec le Ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières (Mindcaf). L’expulsion des habitants du quartier Essengue a fait l’objet d’une procédure concertée entre le Port autonome de Douala et le collectif de défense des intérêts des populations d’Essengue. Des réunions régulières ont ainsi été organisées, des campagnes de sensibilisation et d’explication de la démarche, évaluations de biens,  suivies par une indemnisation des personnes impactées. 

Lire aussi : Port de Douala : Dieudonné Lin Onana Ndoh, est le nouveau Directeur délégué de la RTC

Les travaux annoncés à Essengue ont été précédés par des levées topographiques et délimitations de la zone. Le Port autonome de Douala envisage par conséquent d’améliorer la voirie interne afin de permettre une fluidité du trafic portuaire. Mais également construire de nouvelles aires de stockage et de magasins. Cyrus Ngo’o prévoit par ailleurs, l’extension du terminal à conteneurs, la création d’un nouveau parc à véhicules sécurisé, l’aménagement des zones d’attente de camions, la création d’une nouvelle zone urbano-portuaire, et une zone tampon entre la ville et le port. «Cet espace est sujet à de nombreuses convoitises, matérialisées par des occupations anarchiques, des contestations de communautés coutumières riveraines et d’attributions faites par des autorités non-habilités. Le Port de Douala a besoin de ces espaces illégalement occupés pour son extension et  sa compétitivité», renseigne une source autorisée au Port autonome de Douala.

Lire aussi : Port de Douala : la Régie du terminal à conteneurs réalise un chiffre d’affaires de 56,8 milliards en 2021

À titre de rappel, trois phases ont marqué ce processus. La première phase a consisté en la sensibilisation des autorités, des chefs traditionnels et des occupants du domaine public portuaire. Le Pad lancera, ensuite, en partenariat avec les brigades topographiques du Ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières, l’implantation de 100 bornes et 20 balises géantes conformément aux coordonnées définies par les décrets du 3 juillet 1975, et du 10 octobre 1977 portant classement du domaine public portuaire de Douala-Bonaberi. La seconde phase lancée en mars 2017 consistait à identifier et sensibiliser les occupants de la zone de précipitation. Rendu au 1er mars 2022, la période de grâce accordée aux derniers occupants d’Essengue se termine après une bataille juridico-administrative de près de 10 ans. Le port de Douala-Bonaberi s’étend officiellement sur une superficie de 1000 hectares.

Lire aussi : Port de Douala : la Régie déléguée du remorquage affiche un chiffre d’affaires de 4,1 milliards en 2021

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page