A la UneSESSION PARLEMENTAIRE DE NOVEMBRE 2021SESSIONS PARLEMENTAIRES
A la Une

Loi de finances 2022 : le gouvernement propose un budget de 5762,4 milliards en hausse de 5,1%

Plein phare sur les grandes lignes de l’avant-projet de loi des finances du Cameroun pour l’exercice 2022

Selon le projet de loi de finances 2022 préparé par le gouvernement et consulté par EcoMatin, le budget de l’Etat du Cameroun au cours du prochain exercice s’équilibre en ressources et en emplois à 5 762,4 milliards de FCFA. Comparé aux 5 480,4 milliards de 2021, ce budget, qui devrait être présenté ce mois au parlement, a connu une augmentation de 282 milliards soit 5,1%.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement  table sur des recettes internes et des dons de 4 019,2 milliards décliné ainsi qu’il suit : 562,0 milliards de recettes pétrolières et gazières, 3 088,7 milliards de recettes douanières, 206,2 milliards de recettes non fiscales,142,3 milliards de dons et 20 milliards de remboursements des avances. Les prévisions des recettes fiscalo-douanières sont en hausse de 345,6 milliards en 2022. Le gouvernement explique cette augmentation par la reprise de l’activité économique en 2022 avec un taux de croissance du PIB nominal non pétrolier projeté à 6,1%, et la poursuite de l’optimisation de la mobilisation de ces recettes grâce aux mesures administratives et d’élargissement d’assiette fiscale.

S’agissant des dépenses du budget général elles s’établissent à 5609, 7 milliards ; composés par grandes masses des dépenses courantes (2 655,4 milliards), les dépenses en capital (1 479 milliards) et le remboursement de la dette publique (1 475,3 milliards). La hausse de 13% des dépenses courantes est principalement due à la prise en charge par l’Etat de nouveaux recrutements de nouveaux personnels à la fonction publique et dans les forces de l’ordre. Quant à la dette publique, les intérêts devraient augmenter de 49,4 milliards passant de 190,2 milliards en 2021 à 239,6 milliards en 2022. Une augmentation qui est due au fait de la reprise du paiement en 2022 du service de la dette extérieure, allégé en 2020 et 2021 dans le cadre de l’initiative de suspension du service de la dette extérieure du G20 (ISSD).

Le déficit budgétaire global qui résulte de l’évaluation des recettes et des dépenses ci-dessus s’établit à 538,8  milliards de FCFA, correspondant ainsi à un niveau d’ajustement de 1,1% du PIB dudit déficit par rapport à 2021. A côté du besoin de financement induit par le déficit budgétaire en 2022, le Gouvernement doit également couvrir les autres charges de financement et de trésorerie, d’un montant de FCFA 1 235,7 milliards

Pour financer lesdits besoins qui se chiffrent globalement à FCFA 1 774,5 milliards, le gouvernement entend recourir à divers instruments notamment les tirages sur prêts-projets (746,5 milliards),  les émissions des titres publics (350 milliards) ; le financement bancaire (184 milliards), les appuis budgétaires (389 milliards), les tirages DTS (70 milliards) et les fonds de concours de la banque mondiale (35 milliards).

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page