A la UneConjoncture

Prison de Kondengui: le nouveau régisseur durcit le ton contre Mebe Ngo’o

Hamadou Madi, nouveau régisseur de la célèbre prison, a interdit les visites à Mebe Ngo'o, aux membres de la famille non détenteurs du « permis de communiquer » délivré par le parquet. Une situation qui a sorti l'ancien directeur du cabinet civil de Paul Biya de ses gongs. 

Hamadou Madi, nouvellement installé comme régisseur de cette prison, a décidé avec ses collaborateurs de mettre un terme aux tolérances autrefois accordées aux « prisonniers de luxe » par son prédécesseur Armand Fredy Medjo, dans le souci de restaurer la discipline dans le pénitencier. L’ancien ministre de la Défense, arrêté et placé en garde à vue pour de supposées malversations financières est une des premières victimes. Edgar Alain Mebe Ngo’o a en effet été surpris de voir refouler l’un de ses fils aux portes du pénitencier de Kondengui, pour non détention du « permis de communiquer », document délivré par le parquet pour autoriser des visites au profit des pensionnaires en attente de jugement. 

Hormis cette restriction de visites de proches, l’ancien ministre de la défense s’est également vu refuser le « service familial » qui permettait à son épouse, elle aussi incarcérée, de lui rendre visite dans son quartier. Une situation qui l’a sorti de ses gongs. Des sources internes citées par Kalara renseignent que Edgar Alain Mebe Ngo’o en a fait tout un spectacle, « rappelant qui il était à qui voulait l’entendre, dans ce que certains présentent comme des menaces à peine voilées à l’encontre des nouveaux responsables de la prison ».

Cette réaction aurait par contre fait sourire ses anciens collègues du gouvernement visiblement habitués au nouveau code. Pour rappel l’ancien ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, avait lui aussi reçu le même traitement. Il avait commis l’imprudence de passer un appel téléphonique dans la cour d’honneur de la prison et s’est vu confisquer son portable sous le regard ébahis des autres prisonniers .

Précédemment régisseur de la prison principale de Mora, dans la Région de l’Extrême-Nord, la gestion de la prison centrale de Yaoundé a été confiée à Hamadou Madi le 26 juin 2019 par arrêté du ministre en charge de la justice, remplaçant ainsi Fredy Medjo qui y aurait passé neuf mois seulement à cause de son manque de rigueur d’après une certaine opinion.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!