Business et Entreprises
A la Une

Produits pétroliers : Tradex investit 6 milliards au Cameroun et en Guinée en 2021

Après avoir inauguré le 18 février 2021 sa première station-service à Malabo en Guinée Equatoriale, le marketeur camerounais projette 5 autres dans le pays et envisage de s’installer au Gabon. Le plan d’investissement 2021 va permettre à l’entreprise de consolider son réseau de distribution en RCA et au Tchad. Tradex compte investir 4 milliards de F Cfa dans la mise en service de six nouvelles stations au Cameroun, afin de renforcer un réseau de 66 unités.

Le coup d’envoi du plan d’investissement 2021 de l’entreprise Tradex S.A en Afrique centrale a été donné ce 18 février à Malabo. Avec l’ouverture de sa toute première station-service dans la capitale politique Équato-guinéenne. Un investissement de 800 millions de FCFA, précurseur du programme de développement du réseau de distribution Tradex en Guinée Equatoriale.

L’entreprise diversifie ainsi dans ce pays, ses activités basées essentiellement sur le soutage maritime et les importations de carburants. L’avènement de la station-service de Malabo II, l’annexe de la capitale principale, marque un tournant décisif dans l’encrage du réseau Tradex en Guinée Equatoriale, et en Afrique centrale. Avec 14 employés, la station de Malabo II est construite sur une superficie de 3000 m2, d’une capacité de stockage de 100.000 litres de carburants, repartis en 60.000 litres de Super et 40.000 litres de gasoil. La nouvelle plateforme renferme par ailleurs une réserve de gaz d’une capacité de 300 bouteilles de gaz butane de 12,5 kg.

Lire aussi : Distribution pétrolière : Tradex ouvre sa première station-service à Malabo

Le groupe Tradex entame ainsi par la Guinée Équatoriale cet ambitieux programme qui prévoit, d’après les responsables du groupe, des investissements qui déboucheront sur l’ouverture de 5 stations-service dans ce pays. Principalement dans les villes de Malabo et Bata. Pour une enveloppe cumulée de 2 milliards de FCFA. Frappées de plein fouet par une crise sécuritaire, les installations Tradex de la République Centrafricaine devraient également, d’après le programme d’investissement du Groupe Tradex, subir d’importants travaux de réhabilitation et de modernisation. Le réseau Tradex de la Centrafrique, au sein duquel le groupe détient 75% d’actions, est constitué de 24 stations-service (Bangui, Berberati, Damara, Mbaïki etc..).

Lire aussi : Tradex acquiert 38 100 nouvelles bouteilles de gaz pour 535 millions de Fcfa

Avec 3 stations-services, Tradex Tchad (75% d’actions détenus par Tradex) figure dans ce plan stratégique d’extension de son réseau à moyen terme. L’opération se poursuivra également au Cameroun où le groupe prévoit investir une enveloppe de 4 milliards de FCFA pour le renforcement de son réseau sur le territoire camerounais qui comptabilise à ce jour 66 stations-service. Un challenge pour Simon Paley, le Directeur général du Groupe Tradex S.A. Le manager envisage de porter à 72, le nombre de stations-service au Cameroun, à travers la construction de 6 nouvelles stations-service construites dans des localités ou zones non encore desservies par les plateformes et produits Tradex.

Lire aussi : Tradex construit sa première station-service en Guinée Equatoriale

Fondée en 2019, Tradex Guinea Ecuatorial S.A est une société anonyme de droit Equato-Guinéen, dotée d’un capital de 1.500.000.000 de FCFA. Son actionnariat est détenu à 80% par le Groupe Tradex, 20% par la Holding Équato-Guinéenne Abayak, et par des petits porteurs locaux. La filiale est dirigée par Georges Bassalang Bolomen, et emploie 80 personnes : « Tradex Guinea Ecuatorial est engagée dans le développement d’un réseau de stations-service qui assurera à terme un maillage pertinent du territoire Équato-Guinéen. Parallèlement, elle développe une offre spécifique, destinée à couvrir les besoins d’une clientèle individuelle », apprend-on des responsables du Groupe.

Lire aussi : Tradex S.A recycle ses bouteilles de gaz domestique

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page