Business et Entreprises

Projet Pirect : le gouvernement recrute deux entreprises indiennes pour la construction de la ligne de 225 kV

Il s’agit des entreprises Transrail lighting Limited et Kalpataru projects international Limited. Les deux entreprises vont se déployer sur les trois lots composants cette infrastructure de transport électrique qui permettra l’interconnexion des Réseaux interconnectés Sud et Nord

L’unité de gestion du Projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad, vient de rendre sa copie sur les prestataires devant réaliser la ‘‘conception, fourniture et montage des lignes haute tension pour l’interconnexion 225 kV entre les réseaux RIS (réseau interconnecté Sud) et RIN (réseau interconnecté Nord)’’. Les entreprises retenues à cet effet sont  Kalpataru projects international limited et Transrail lighting limited. Lesdites entreprises de nationalités indiennes vont se déployer respectivement sur les 3 lots retenus dans le cadre du projet. 

Lire aussi :  Barrage de Nachtigal : la première machine de production sera mise en service en juillet 2023

Dans le détail Kalpataru projects international limited va se déployer sur les lots 1 et 2 que sont respectivement la ligne haute tension de Nachtigal à Yoko et haute tension de Yoko à Tibati. Ceci pour enveloppe de  74,55 milliards de Fcfa (soit 40,883 milliards pour le lot 1 et 33,667 milliards de Fcfa pour le lot 2). Transrail lighting limited, va se déployer sur le lot 3 relatif à la construction de la ligne haute tension de Tibati à Wouro Soua, à hauteur de 43,667 milliards de Fcfa. 

La publication des entreprises adjudicataires devant de déployer au Cameroun intervient peu de temps après le lancement officiel de ce projet. C’était le 21 novembre 2023 au Cameroun. Cérémonie qui a vu la présence des membres des gouvernements camerounais et tchadiens mais aussi des bailleurs de fonds du projet qui coûtera 557,5 milliards de Fcfa. Une enveloppe répartie entre financé par la Banque mondiale 231,7 milliards de FCFA, la Banque africaine de développement 169,2 milliards de FCFA, la Banque islamique de développement 80,7 milliards de FCFA, l’Union européenne 19,7 milliards de FCFA), et les deux États dont le Cameroun avec 56,2 milliards de FCFA.

Lire aussi :   Electricité: la Banque mondiale accorde 178 milliards de F pour l’interconnexion du Cameroun au Tchad

Selon la go check technique du projet, il se décompose en deux phases côté camerounais. Phase 1 : la construction de 524 KM de ligne aérienne double terne de 225 KV entre Ntui (région du Centre) et Wouro Soua (région de l’Adamaoua) ; construction de quatre postes de transformation dans les localités de Ntui, Yoko (Centre), Tibati (Adamaoua) et Wouro Soua ; et l’alimentation de 110 villages dans les régions du Centre et de l’Adamaoua, dans le cadre du renforcement des mesures sociales. La phase 2, elle permettra au Cameroun d’exporter de l’électricité vers le Tchad, en lui fournissant 100 MW. L’énergie exportée proviendra du barrage de Nachtigal, actuellement en construction et qui disposera à terme d’une capacité de production de 420 MW.

A LIRE AUSSI :

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page