Politiques Publiques
A la Une

Projets d’investissement : le Cameroun planifie ses dépenses publiques

L’opérationnalisation de la couverture santé universelle, la mobilisation des ressources au profit des collectivités territoriales décentralisées, la poursuite des chantiers de la Can, figurent entre autres, dans les priorités du gouvernement camerounais pour les trois prochaines années.

Le Cameroun affine sa programmation des dépenses de l’Etat pour la période 2021-2023. Le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) tient de ce fait, des conférences élargies à tous les départements ministériels, au Parlement et aux partenaires au développement depuis le 17 août 2020. Il est question durant dix jours de déterminer la charge des dépenses publiques pour les trois prochaines années, de déterminer les compétences attendues des administrations publiques et procéder à l’analyse des résultats obtenus au cours des trois derniers exercices, 2018, 2019 et 2020.

Lire aussi : Finance publiques : comment parvenir à l’équilibre budgétaire au Cameroun

A la troisième journée des assises, les priorités de l’action gouvernementales sont déjà perceptibles. Il s’agit notamment de la poursuite de la réforme agricole ; le développement d’une industrie locale ; la transformation structurelle de l’économie ; le renforcement des mécanismes de protection sociale ; la mise en place des régions dans le cadre de la mise en œuvre de la décentralisation ; le renforcement du système de santé dont les failles ont été mises à nues par la pandémie du coronavirus ; l’opérationnalisation de la couverture santé universelle ; l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’énergie, l’achèvement et la mise en service des projets de première génération, l’achèvement des projets initiés dans le cadre Plan triennal pour l’accélération de la croissance et du Plan triennal spécial jeunes, la clôture des chantiers de Chan 2021 et de la Can 2022, la mobilisation des ressources en faveur des collectivités territoriales décentralisées.

Lire aussi : Dépenses publiques : des coupes sombres en perspectives

110 projets d’investissement                              

Le Minepat, Alamine Ousmane Mey, dresse une liste de quarante projets d’infrastructures qui devront faire l’objet d’une attention particulière au cours des conférences élargies qui se tiennent à Yaoundé. Une trentaine de ces projets est implémentée sur le territoire depuis quelques années déjà avec des avancées mitigées. À titre illustratif, l’on note la construction du barrage de Bini à Warak, d’un coût de 195,369 milliards de FCFA, dont les travaux piétinent à cause d’un défaut de paiement par le Cameroun de sa contrepartie soit 15% du financement ; Il y a le parachèvement du barrage de Lom Pangar d’un coût de 238 milliards de FCFA, également ralenti à cause des difficultés du gouvernement à mobiliser sa contrepartie. La construction de l’autoroute Douala-Yaoundé est aussi remise au goût du jour. La première phase de ce projet (Yaoundé-Bipondi, 60 km), démarrée en octobre 2014 pour une durée de 48 mois, n’est achevée que sur 40 km.

Ces projets comme la centaine d’autres contenus dans la Loi de finances 2020 sont financés sur fonds extérieurs. Lesquels sont mobilisés à travers plusieurs mécanismes notamment les dons, les appuis budgétaires (prêt direct) et les prêts-projets. S’agissant des prêts-projets et dons, les décaissements prévisionnels au titre de l’exercice 2020 se chiffrent à FCFA 796 milliards. Mais les conventions de financement pour les projets en cours et à venir représentent un montant total de 6 067 807 970 389 FCFA avec un reste à décaisser (pour les prochains exercices) de 2 968 516 653 415 FCFA.

Lire aussi : Maturation des projets : le décret de 2018 ignoré

Récapitulatif de l’ensemble des financements extérieurs (en FCFA)

MinistèreNombre de projetsMontant des conventions de financementFinancements extérieurs en 2020Reste à décaisser
MinTP1730 485 861 140275 821 000 000724 282 286 137
MinT03431 181 207 5047 000 000 000424 181 207 504
Mihdu07409 043 930 13750 000 000 000199 704 773 805
Minpostel04318 541 742 26729 100 000 00019 357 432 907
Minee241 598 074 775 227197 234 000 000910 592 346 282
Mindcaf0111 016 222 0001 000 000 0004 668 676 686
Minsep02224 124 239 57345 700 000 00056 251 830
Minsanté11406 043 185 84867 600 000 000224 195 576 921
Minjec0000 (Don)200 000 00000
Minas0000 (Don)400 000 00000
Minproff0000 (Don)200 000 00000
MINMIDT0132 059 437 9202 500 000 00012 497 325 786
Minfof0218 035 370 0001 400 000 0006 430 714 595
Minepia04122 038 918 57613 000 000 00092 143 977 777
MINEPDED033 186 412 6001 500 000 0001 537 056 735
Minader10228 514 809 69630 750 000 000121 864 014 499
Minepat10240 448 688 08625 500 000 000108 104 736 988
Minddevel0218 689 160 0001 500 000 00014 445 455 517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page