Business et Entreprises
A la Une

Radisson Blu hôtel de Douala : les travaux avancent sereinement

Les travaux de construction du tout premier hôtel 5 étoiles au cœur de Bonanjo vient d'entamer une phase décisive vers la livraison du joyau au premier trimestre 2021.

C’est le 23 août 2019 que la convention d’incitation fiscalo-douanière et de promotion de l’investissement du Radisson Blu hôtel de Douala a été signée entre Rémi Delattre, le Chef  de projet  de cet hôtel 5 étoiles en gestation, et Marthe Mindja, la Directrice générale de l’Agence de promotion de l’investissement (Api). La société Sky Towers hospitality, promotrice du Radisson Blu hôtel bénéficiait par cet accord de facilités d’incitations fiscalo-douanières, allant de 5 à 10 ans, prévues par la Loi de 2013 portant incitations à l’investissement privé au Cameroun. 

Lire aussi : Hôtellerie : le groupe Radisson Blu veut tirer profit de la Can 2021

Le Radisson Blu hôtel de Douala est le fruit d’un partenariat  public-privé entre l’Etat du Cameroun représenté par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) et la Sky Towers hospitality. D’un coût de 25 milliards de fcfa, l’hôtel 5 étoiles en cours de construction à Bonanjo, vise  la réhabilitation et la transformation de l’ancien immeuble Cnps. Au total, 180 chambres de luxe, 10 salles de conférence, des Spa, des restaurants, ainsi que des studios et des appartements de style américain. Sur le chantier du Radisson Blu hôtel, la première phase dont le chronogramme prévoit une livraison au premier trimestre 2021 est en cours d’achèvement. Elle consiste en la démolition partielle du gros œuvre, la stabilisation et le recalibrage du bâtiment et bien d’autres.

Lire aussi : Hôtellerie : la guerre des 5 étoiles annoncée au Cameroun

 Le projet prévoit également une extension du domaine hôtelier sur l’espace occupée par le domicile officiel des maires de Douala. Le promoteur du Radisson Blu hôtel de Douala annonce la création de 200 emplois lors de la phase d’exploitation. Le Chantier alterne plus de 600 employés dans sa phase de construction

Serge Yanic Nana

Grand artisan  de  ce gigantesque projet, Serge Yanic Nana, le président directeur général de Financia Capital, et maître d’ouvrage du projet. Âgé de 49 ans, Serge Yanic Nana est un expert du secteur minier, du financement de projets et d’infrastructures, en plus d’une riche activité en finance d’entreprise. Serge Yanic Nana est également conseiller financier du gouvernement camerounais dans la mise en oeuvre du projet Minier de Fer de Mbalam (6000 milliards  de fcfa) et du Projet de Bauxite et d’Aluminium de Ngaoundal/Minim-Martap (3000 milliards de fcfa). Il est diplômé d’un Master en Mathématiques de L’Université de Paris Diderot et d’un Master en Actuariat de l’Université de Montréal au Canada. Il est membre de l’Académie des Actuaires Américains et Associé de la Société des Actuaires de Chicago.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer