Afrique Centrale
A la Une

RDC: Fitch projette la production annuelle de cuivre à 3 millions de tonnes en 2031

Cette hausse de production est liée à la mise en service du projet d’expansion du complexe minier de Kamoa-Kakula des géants Ivanhoe Mines et de Zijin Mining.

Les jours et années qui viennent s’annoncent meilleurs pour la filière cuivre en RDC. L’agence de notation américaine Fitch Ratings, dans son dernier rapport, projette la production annuelle de cuivre de la République démocratique du Congo à 3 millions tonnes d’ici 2031. Cette hausse de production est liée à la mise en service du projet d’expansion du complexe minier de Kamoa-Kakula des géants Ivanhoe Mines et de Zijin Mining. Ce qui fera passer la production annuelle de cuivre 2 millions de tonnes actuellement.

Lire aussi : Minerais : conjoncture favorable pour l’étain, le cuivre, l’argent…

En plus de ces deux compagnies minières, il y a également la mine de cuivre-cobalt de Mutanda détenue par Glencore ainsi que le projet Deziwa de China Minmetals, propriété de Gécamines.

Selon Fitch Solutions Country Risk and Industry Research, le rapport commis par l’agence de notation à cet effet, la production mondiale de cuivre affichera une croissance «forte et constante» pour la prochaine décennie et augmentera de 7,3 millions de tonnes en raison du développement de plusieurs projets au Chili, en Chine et en RDC.

Lire aussi : Exportations de cuivre : la RDC annonce des pourparlers entre Gecamines et la Cmoc

Au-delà, Fitch entrevoit une augmentation annuelle du taux moyen de la production mondiale de 3,2%, passant de 21,9 millions de tonnes en 2022 à 29,2 millions de tonnes en 2031, portée par une croissance de la demande mondiale et du bon comportement des cours.

Lire aussi : Minerais : la RDC a produit près de 2 millions de tonnes de cuivre en 2021

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page