A la UneLégislatives municipales 2020

RDPC-SDF-UNDP-UDC : climat serein au sein des partis en attendant la publication des listes

Les réunions et les rencontres se sont déroulées durant deux semaines au sein des principaux partis qui ont déposé les listes de candidatures, en attendant leur validation par ELECAM.

L’institution en charge de l’organisation technique des élections dans le pays a été au four et au moulin depuis le 26 novembre pour éplucher tous les dossiers, afin de les invalider ou de les valider. Pendant ce temps, sur la même période, les partis politiques ayant déposé les candidatures de leurs militants n’ont pas chômé.

Au sein du Rassemblement Démocratique du Peuple Cameroun (RDPC), l’attente de la publication des listes se fait dans la sérénité. C’est en tout cas ce qu’a affirmé en substance Christophe Mien Zok, jeudi dernier, sur les antennes de la CRTV lors de l’émission « Expression Politique » réservée aux formations politiques ayant des représentants à l’Assemblée nationale. Au siège du parti situé au palais des Congrès de Yaoundé, rien de particulier ne semble se dérouler. Le personnel administratif en place s’est remis du branle-bas qui a précédé le dépôt des candidatures. Les mouvements sont plutôt perceptibles à la base. Dans les différentes représentations du parti à travers le pays, l’on a cependant vu les responsables tenir des rencontres avec des militants, se préparant déjà aux différentes éventualités en ce qui concerne la validation des listes.

Du côté du Social Democratic Front (SDF), la deuxième formation du pays en termes de représentativité au sein du Parlement, l’ambiance était également sereine, selon les assurances des responsables du parti. Le parti n’a cependant pas croisé les bras. Selon nos informations, les réunions se sont multipliées à travers ses démembrements en vue de préparer le lancement de la campagne. Il s’agissait essentiellement de définir les stratégies à mettre en place lors de ces élections pour glaner les voix, mais également de préparer les supports de campagne.

L’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) de Bello Bouba Maïgari, a pour sa part tenu une réunion d’évaluation au sujet de la publication des listes des candidatures par ELECAM. Ladite évaluation a eu lieu en présence des membres du Bureau politique, des responsables de la communication ainsi que des conseillers juridiques. Pour l’heure, les préoccupations portent essentiellement sur la gestion des candidats qui n’auront pas vu leurs dossiers validés. Quoi qu’il en soit, l’on se satisfait déjà de l’engouement observé chez les militants lors de la constitution de ces listes.

A l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) dont le président est Adamou Ndam Njoya, outre des réunions stratégiques tenues çà et là, le travail est déjà engagé sur le terrain. Le parti a tout misé sur le département du Noun afin de conserver ses quatre sièges à l’Assemblée nationale et les cinq conseils communaux qu’il y contrôle. Les réunions avaient pour principal objectif de maintenir les militants de la base en éveil en attendant la publication des listes par ELECAM. Notons que l’UDC a engagé des candidats dans d’autres localités, notamment dans le Wouri où elle a coalisé avec le PCRN de Cabral Libii pour présenter des candidats.

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!