A la UneConjoncture

Réaménagement : la Poste centrale va refaire peau neuve

La communauté urbaine de Yaoundé envisage de réhabiliter les trottoirs et les barrières du plus important carrefour de la capitale politique.

La place Ahmadou Ahidjo, plus connue sous l’appellation de Poste centrale, sera en chantier dans quelques semaines. Le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé vient de lancer un appel d’offres pour les travaux de réhabilitation des trottoirs et barrières du carrefour central de la ville. Selon le communiqué, les travaux comprennent d’une part la réhabilitation des trottoirs en pavés, la fourniture et la pose des barrières et d’autre part la fabrication et la fourniture des pavés de 6 cm d’épaisseur. Pour ce qui est du premier lot, cela va nécessiter les travaux préparatoires (installation de chantier), les démolitions, le curage des vides, le curage des caniveaux, la pose de pavés 6 m sur trottoir, la fourniture et la pose des barrières, la réalisation des petits ouvrages en béton, la reprise des panneaux de signalisation et de communication.

Le délai d’exécution maximum prévu par le maître d’ouvrage pour la réalisation des travaux est de six mois pour le lot 1 et de deux mois pour le lot 2, délais non cumulatifs, précise le communiqué. Le coût prévisionnel des opérations suite aux études s’élève à 321 427 255 FCFA pour le lot 1 qui concerne les travaux de réhabilitation des trottoirs en pavés, fourniture et pose des barrières, et de 60 602 850 FCFA pour le lot 2 concernant la fabrication et la fourniture des pavés. Ces travaux sont financés par le budget de la communauté urbaine de Yaoundé, exercice 2018 et suivant, compte entretien de voirie. La participation à cet appel d’offres est ouverte à toute entreprise nationale spécialisée dans les travaux de voirie et réseaux divers et dans la fabrication des pavés. Le montant du cautionnement provisoire est de 4 millions FCFA pour le lot 1 et d’un million FCFA pour le lot 2 valable pendant trente jours au-delà de la date de validité des offres.

Le marché sera attribué au soumissionnaire ayant présenté une offre remplissant les critères de qualification technique et financière requises et dont l’offre est évaluée la moins disante. Les critères essentiels d’évaluation portent sur les références du soumissionnaire dans les travaux similaires, la qualité de la note méthodologique, la qualité du personnel clé, et les moyens matériels. Les critères éliminatoires concernent l’absence de la caution de soumission à l’ouverture des offres, l’absence d’une pièce administrative autre que la caution de soumission 48 heures après l’ouverture des offres, la non-conformité d’une pièce administrative, , l’absence de la déclaration sur l’honneur de n’avoir pas abandonné un chantier au cours des trois dernières années, plus d’un critère essentiel non satisfaisant et une fausse déclaration ou une pièce falsifiée.

La rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!