Chargement des breaking news...
Conjoncture

Reconstruction du NOSO: les partenaires étrangers tardent à réaliser leurs promesses

A huit mois de la clôture de la première phase (de trois ans) axée sur la relance, seul le Japon a manifesté, jusqu’ici avec un apport de 3 milliards de FCFA pour la reconstruction de ces deux régions en proie à une crise sécuritaire depuis fin 2016.

Publiée vendredi 14 avril 2023 à 12:16:38Modifiée vendredi 14 avril 2023 à 14:02:32Temps de lecture 3 minPar Marius Zogo

Balungeli Confiance Ebune, président du comité de pilotage du Pprd

La clôture de la première phase du Plan présidentiel de reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud- Ouest (Pprd) axée sur la relance, est prévue pour fin 2023. Rendu à 08 mois de l’échéance, le Cameroun est toujours suspendu aux lèvres de nombreux partenaires techniques et financiers qui lui ont fait des promesses notamment depuis 2019, année à laquelle, ces deux régions ont été déclarées zones économiquement sinistrées par décret présidentiel.

Lire aussi : Reconstruction du NOSO : le Japon débloque de nouveau 1,3 milliard de F en faveur du Cameroun

En ce qui concerne les pays amis au Cameroun, excepté le gouvernement japonais qui a débloqué 3 milliards de FCFA, les autres tardent à lui emboîter le pas. Allusion faite par exemple à la France qui a promis 62 millions d'euros soit 40,669 milliards de FCFA il y a quatre ans. A date, aucune information ne filtre sur le processus de mobilisation de cet argent. Les autorités en charge du projet attendent la matérialisation de la parole. « Vous avez cité le cas de notre partenaire stratégique la France. Elle avait annoncé ce soutien financier. Donc nous les attendons toujours. On ne perd aucun espoir. Surtout avec les réalisations et le développement sur le terrain. Je pense que nous l'attendons, y compris tant d’autres qui avaient aussi promis », a déclaré à la télévision le 10 avril dernier, Balungeli Confiance Ebune, président du Comité de pilotage du Pprd.

Lire aussi : Reconstruction du NoSo : La Banque Islamique de Développement débloque 21 milliards FCFA au profit du Cameroun

Pour un budget global de 154 milliards de FCFA (le montant initial était de 89,5 milliards), le pays a pu collecter à date, 13 milliards de FCFA soit 8,9 milliards représentant la quotepart de l’Etat, 1,2 milliard au titre d'apport du secteur privé, 3 milliards du Japon et 400 millions de FCFA du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Face à la faible mobilisation des fonds qui reste toujours sans explications malgré les engagements pris par les partenaires étrangers, le Cameroun a récemment entrepris de contracter un prêt de 21,155 milliards de F auprès de la Banque islamique de développement (BID). Toutefois, la mobilisation des fonds reste l’un des défis majeurs d’Amanjong Motuba Obase qui a remplacé Paul Tasong à la coordination du Pprd depuis novembre 2022.

Lire aussi : Reconstruction du NOSO : l’Etat va recourir à des prêts concessionnels pour financer les travaux

Après le plan de relance, il est prévu la phase de reconstruction proprement dite (5 ans) et celle de développement (10 ans). En trois ans, Balungeli Confiance Ebune relève plutôt un bilan « satisfaisant » avec à la clé : 212 projets réalisés (118 au Nord-Ouest et 94 au Sud-Ouest), 50 coopératives financées, etc. « Dans les semaines qui suivent, nous allons convoquer une réunion du comité de pilotage pour évaluer les différentes réalisations de ce plan et aussi voir les projets en cours », a-t-il indiqué.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner