Filières

Secteur agropastoral : 910 millions FCFA pour des infrastructures agropastorales

Des conventions de financement ont été signées par le PRODEL pour la construction, entre autres, de 2 marchés à bétails, 3 boucheries et 4 parcs d’abattage dans 8 communes de l’Adamaoua et de l’Est, afin de booster les activités agropastorales.

Plusieurs communes des régions de l’Adamaoua et de l’Est seront bientôt dotées d’infrastructures permettant aux populations de mieux développer leurs activités agropastorales. C’est ce qui ressort des conventions de financement signées le 12 décembre 2018 entre ces collectivités territoriales décentralisées (CTD) et le Projet de développement de l’élevage (Prodel). Lesdits accords mettent à la disposition de ces entités près de 910 millions FCFA pour construire différentes infrastructures.

Ainsi, 440 millions FCFA sont mis à la disposition des communes de Belel (126 millions), Meinganga (110 millions), Ngaoundal (130 millions) et Ngaoundéré 3e (114 millions), toutes de la région de l’Adamaoua. Du côté de la région de l’Est, l’enveloppe globale est de 470 millions FCFA pour les communes de Batouri (152 millions), Garoua-Boulaï (126 millions), Belel (152 millions) et Ketté (107 millions).


>> Lire aussi – 190 000 millions FCFA pour appuyer 26 organisations paysannes


Tout cet argent permettra, ont indiqué les autorités camerounaises, de mener à bien différents projets agropastoraux dans lesdites zones. Ces ressources sont en effet destinées à financer la construction de deux marchés à bétails, trois boucheries et quatre parcs d’abattage dans l’ensemble de ces localités. Il est également prévu la mise en fonctionnement de 30 forages, d’une adduction d’eau potable, de 33 parcs à vaccination, d’une digue, et l’aménagement de 1 000 kilomètres de routes rurales.

Coordonnateur du Prodel, Dr. Abouame Salé a tenu à rappeler que la signature de ces conventions rentre dans un cadre global d’appui à 17 CTD du Cameroun, dans l’Adamaoua, l’Est, le Nord (390 millions FCFA), l’Extrême-nord (430 millions FCFA), pour un montant total de 1,73 milliard FCFA. Avec 192 millions FCFA attendus comme apport de chacune de ces collectivités territoriales.

Signé le 7 juin 2017 entre l’Etat du Cameroun et la Banque mondiale, le Prodel est estimé à 60 milliards FCFA, et sa mise en œuvre s’étend jusqu’en 2023.  Sa principale mission est de favoriser l’amélioration de la productivité des systèmes de production sélectionnés (bovins, lait, et viande, petits ruminants, viande de porc, miel, poulets de chair et de ponte) dans le pays.  Son objectif est également d’améliorer les systèmes de commercialisation des produits, tout en apportant une réponse immédiate et efficace en cas de crise éligible ou d’urgence dans le secteur de l’élevage.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!