Mines et énergies
A la Une

Secteur minier : la Sonamines valide les termes de référence de son plan stratégique

Il s’agit entre autres de la revalorisation de sa contribution au Produit intérieur brut du pays à 15% à l’horizon 2030, la création de bureaux dans certaines régions du pays et l’atteinte de ses différentes missions.

La Société nationale des mines ( Sonamines ) , a tenu les 7 et 15 septembre 2021, ses deuxième et troisième sessions ordinaires de son Conseil d’administration. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour des travaux notamment la structuration de la démarche d’élaboration du plan stratégique à court, moyen et long terme de l’entreprise. Ceci devrait permettre à cette entité publique de mener à bien ses missions et « d’atteindre les objectifs assignés par l’Etat sur le plan socio-économique », peut-on lire dans le communiqué final, qui a sanctionné les travaux.

Lire aussi : La Sonamines se dote d’un budget de 3,7 milliards pour démarrer ses activités

De façon précise, le plan stratégique de la Sonamines devrait s’articuler sur le développement et la promotion du secteur minier au Cameroun, « à l’exception des hydrocarbures et des substances des carrières, et de gérer les intérêts de l’Etat dans ce domaine », comme indiqué dans l’article 4 de son décret de création. L’on peut aussi ajouter qu’elle sera chargée du suivi et du contrôle de la production, de la commercialisation, de la promotion et de la transformation des substances issues des activités minières artisanales semi-mécanisées. A ce titre, elle est chargée entre autres de mener les activités d’exploration et d’exploitation des substances minérales ; promouvoir la transformation et le conditionnement des substances minérales ; de conduire les études relatives à l’exploration et à l’exploitation des substances minérales, en liaison avec les autres administrations et organismes compétents ; de collecter et de conserver la documentation des substances minérales et les activités minières en liaison avec le ministère en charge des Mines…

Lire aussi : Les membres de l’assemblée générale et du conseil d’administration de la Sonamines sont connus

Un autre point sur lequel compte s’articuler le plan stratégique de la Société n a t i o n a l e d e s m i n e s (Sonamines), c’est le relèvement de la contribution du secteur minier au PIB conformément à la vision 2035. Celle-ci devrait passer de 0,3% en 2020 à 15% en 2030. A cela s’ajoute le renforcement de sa présence sur le triangle national. « Afin d’assurer progressivement un maillage territorial efficace des sites miniers actifs, sur proposition du Directeur général, le Conseil a procédé à la création d’un certain nombre de Bureaux de la Sonamines dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, du Nord et du Sud », renseigne le communiqué.

Lire aussi : Secteur minier : la Société nationale des mines voit le jour

Un budget en hausse de 1,291 milliard Durant la tenue de ces travaux, le Conseil d’administration de la Sonamines a aussi procédé à une révision de l’enveloppe budgétaire de l’exercice 2021. Arrêtée au départ à 3,7 milliards de Fcfa, elle se chiffre désormais à 4,991 milliards de Fcfa. Soit une augmentation de 1,291 milliard. Justifiée par la reprise des activités jusque-là menées par l’ex-Capam (Cadre d’appui et de promotion de l’artisanat minier), notamment la canalisation de l’or et la collecte de l’impôt synthétique, deux mois à l’avance par la Sonamines. Pour rappel, la Sonamines voit le jour le 14 décembre à la suite d’un décret présidentiel. Elle vient ainsi remplacer le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam). Elle vient compléter l’action de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), créée le 12 mars 1980, pour gérer les intérêts de l’Etat dans le secteur pétrolier et gazier ; et les communes à qui échoient l’exploitation des substances minérales non concessibles (carrières).

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page