A la UneFilières

Secteur pétrolier: comment le gaz sauve le secteur des hydrocarbures

Alors que la production et les quantités commercialisées de pétrole brut camerounais sont en baisse, les performances pour le gaz sont en forte hausse, permettant ainsi au secteur des hydrocarbures de réaliser de bons résultats depuis le début de l’année 2018.

a production pétrolière au Cameroun continue d’observer une tendance baissière. Au cours des trois premiers trimestres de l’année, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) indique que la production nationale de brut s’est chiffrée à 18,82 millions de barils. Les prévisions de clôture sont estimées à 25,5 millions de barils, soit une baisse de 8,04% par rapport à 2017.

Par ailleurs, les quantités de pétrole brut vendues entre le 1er janvier et le 30 septembre pour le compte de l’Etat se sont élevées à 9,716 millions de barils, encore en baisse de 21,21% par rapport à la même période l’an dernier. Ce qui aurait dû impacter négativement sur les transferts effectués à l’Etat par la SNH.

Mais, au contraire, l’entreprise se satisfait d’avoir reversé à l’Etat du Cameroun la somme globale de 283,71 milliards FCFA, après déduction des charges de production durant la période de référence. Ces versements sont en hausse de 20,31%, en glissement annuel. Les versements provenant des ventes de pétrole et de gaz, on peut en déduire que c’est ce second produit qui sauve les performances du secteur.

Plus d’1 milliard de mètres cubes

En effet, le gaz naturel et le gaz de pétrole liquéfié (gaz domestique) se sont bien comportés au cours des trois premiers trimestres. La production de gaz naturel s’est élevée à 1,188 milliard de mètres cubes et les prévisions tablent sur une production totale de 1,864 milliard de mètres cubes, observant ainsi une hausse de 373,99% par rapport à l’an dernier.

La SNH a fourni à Kribi power development company (KPDC) des quantités de gaz d’un total de 248,8 millions de mètres cubes pour la centrale à gaz de Kribi. Et dans la même période, les exportations ont été de 258 755 millions de mètres cubes pour un montant s’élevant à 5 958,46 milliards de British terminal unit (BTU).

Les opérations de d’approvisionnement du marché local depuis les installations de Bipaga ont permis de distribuer, au 30 septembre 2018, plus de 9 208 tonnes métriques dans la ville de Yaoundé et ses environs. Signalons enfin que grâce à ces performances du secteur des hydrocarbures, la SNH a pu verser à l’Etat quelque 6 milliards FCFA de dividendes et 7,4 milliards FCFA en termes d’impôts et taxes.

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!