DossiersEnquête
A la Une

Secteur pétrolier : déjà 100 milliards collectés pour réhabiliter la Sonara

Au lendemain de l’incendie qui a ravagé la Société nationale de raffinage, le président de la République a instruit de modifier la structure des prix des produits pétroliers. Une nouvelle ligne de 47,88 FCFA/litre, a été introduite en vue de mobiliser les ressources nécessaires à la réhabilitation cette entreprise stratégique.

31 mai 2019-31 mai 2021. Déjà deux ans que la Société nationale de raffinage (Sonara) est à l’arrêt. Ce fleuron de l’industrie camerounaise est réduit aujourd’hui au statut de « simple » importateur de pétrole. L’incendie survenu le 31 mai 2019 a occasionné un arrêt des activités de raffinage en raison des dégâts importants causés aux installations de la société, notamment la perte de quatre unités sur les sept en amont de la chaîne de production et particulièrement l’unité principale de distillation.

Lire aussi : Sonara : une assemblée générale sous fond de soupçons de falsification des états financiers et de tensions sociales

Face au risque d’une pénurie, le gouvernement a mis en place un mécanisme d’approvisionnement du pays au lendemain de ce sinistre. Il s’agissait d’assurer la disponibilité du produit à des coûts les plus compétitifs afin de réduire les volumes des subventions des prix à la pompe. En outre, « une ligne « soutien à la raffinerie » de 47,88 FCFA/litre a été introduite dans la structure des prix des produits pétroliers », avait expliqué le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba aux députés lors de la session parlementaire de novembre 2020. « Au 22 octobre 2020, environ 26 milliards de FCFA ont déjà été collectés dans le cadre de ce soutien à la raffinerie», ajouta le Minee. Aujourd’hui, cette ligne doit être bien garnie.

En effet, au cours des trois derniers trimestres le Cameroun a importé 1,365 million de tonnes métriques (TM) de produits pétroliers soit 435 000 TM au second trimestre 2021, 465 000 TM au premier trimestre 2021 et autant au quatrième trimestre 2020. Ce qui correspond à 1,668 million m3 (1,668 milliards de litres). C’est bien plus que les 916 000 m3 que le pays a importé entre la mise entre l’opérationnalisation du nouveau mécanisme d’approvisionnement et début octobre 2020. Ce qui traduit la reprise de l’économie.

Lire aussi : Dettes fiscales : comment la Sonara compte éponger sa dette à la Douane

Lorsqu’on applique le prix de 47,88FCFA/litre dédié à la réhabilitation aux volumes de produits importés, on arrive au montant de 79,892 milliards de FCFA. Entre Juin 2019 et le 22 octobre 2020, la ligne « soutien à la raffinerie » avait déjà permis de collecter 26 milliards de FCFA, selon le Minee. Ce qui veut dire qu’à ce jour, le gouvernement a déjà réussi à mobiliser près de 105,892 milliards de FCFA.

Si la consommation des produits pétroliers se maintient au niveau du premier semestre, cela permettra d’engranger au moins 50 milliards de FCFA supplémentaires. Cette ligne aurait alors rapporté plus de 106 milliards de FCFA en 2021. Toutes choses qui permettent de projeter une enveloppe globale de quelque 158 milliards de FCFA collectés entre juin 2019 et décembre 2021. Le gouvernement aurait ainsi mobilisé plus de la moitié des 250 milliards de FCFA nécessaires à la réhabilitation de la Sonara.

Lire aussi : L’ancien DG de la Sonara Charles Metouck poursuivit pour un détournement de 39 milliards

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page