A la UnePolitiques Publiques
A la Une

Sécurité routiere : le Mintransports mets sur pied un dispositif de limitation de vitesse

Ce 26 février 2021, la nationale N°3, a été équipée du Tempocam III, le nouvel appareil de lutte contre les excès de vitesse du ministère des Transports.

Face à la recrudescence des accidents de la route, il devient plus qu’urgent de trouver comment les limiter surtout ceux liés aux excès de vitesse. C’est sur cette lancée qu’une équipe du ministère des Transports a procédé ce 26 février à l’installation du Tempocal III sur la nationale nº3.

Le Tempocam III est le nouveau dispositif mis en place par le ministère des transports pour la lutte contre l’excès de vitesse. Il a cette particularité de mesurer la vitesse basée sur le principe du Radar (radio detection and ranging). Produit de dernière génération et conçue en 2019, il est composé d’un capteur, d’un module informatique et d’un module d’image numérique. Utilisé sur un trépied de manière stationnaire ou mobile, il est capable de surveiller plusieurs véhicules sur une route à six voies de circulation. Les clichés et informations générés sont enregistrés sur un support interne de données jusqu’à ce qu’ils soient téléchargés du radar. Tempocam III offre également une facilité d’utilisation quelque soit le temps qu’il fait en journée, comme dans la nuit, et flashe les véhicules dans les deux sens de la route avec un zoom performant.  

Lire aussi : Transports routier : une nouvelle carte grise voit le jour au Cameroun

Pour son premier jour d’utilisation, il affiche des résultats plutôt encourageant pour les officiels du Mintransports. « L’expérience de cette journée sur la nationale N°3 a permis d’enregistrer plus de 30 véhicules flashés en excès de vitesse en l’espace de 30 minutes seulement. Mais le constat qui se dégage  de cette opération est que la majorité des véhicules ont diminué leur allure à la lecture de la plaque de signalisation. », indiquent-ils.

Le ministre des Transports, compte doter toutes les régions du pays de Tempocam III pour que les usagers de la route soient davantage éduqués au respect de la limitation de vitesse et lutter contre les accidents de route dont 70% sont dus à l’excès de vitesse.

Lire aussi : Les transporteurs routiers camerounais renoncent au débrayage

Outre l’installation de Tempocal III ce 26 février 2021, L’opération conduite par la direction des Transports routiers, visait aussi à sensibiliser les automobilistes sur l’excès de vitesse en les amenant à adopter des comportements dissuasifs pour éviter les accidents de la circulation routière. Selon la direction des transports l’avantage de cette nouvelle approche de communication réside dans le fait qu’une plaque de signalisation est posée en bordure de route avec l’indication « attention radar », invitant l’automobiliste à revoir son allure avant d’atteindre le radar. Ce qui met le conducteur devant ses responsabilités et évite des suspicions d’extorsion des fonds par les agents de la prévention et la sécurité lorsque ce dernier est en tort.

Cette activité du Mintransports rentre dans le cadre de la prévention et la sécurité routière, et s’inscrit dans la batterie de mesures dissuasives mises en place de manière progressive par le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè pour réduire la courbe des accidents de la route. 

Lire aussi : Lutte contre la corruption : la Conac poursuit le combat sur les axes routiers

En 2018, selon l’organisation mondiale de la sante (OMS), au Cameroun plus de 16 000 accidents de la route sont enregistrés chaque année, ce qui tuent environ 1200 personnes. Des chiffres qui peuvent d’avantage être réduit à travers ce dispositif du ministère des transports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page