Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Semc augmente sa rentabilité malgré une baisse de son activité

Selon les données communiquées par l’entreprise, la filiale de Boisson du Cameroun a enregistré une baisse de 300 millions de FCFA de son chiffre d’affaires au premier semestre 2023.

Publiée vendredi 6 octobre 2023 à 12:30:38Modifiée vendredi 6 octobre 2023 à 12:35:35Temps de lecture 3 minPar Amina MALLOUM

Bouteilles de Tangui

Semc, filiale du Groupe Société anonyme des Boissons du Cameroun (SABC), spécialisée dans la production d’eau minérale (Source Tangui et Vitale), vient de rendre publics ses états financiers pour le compte du premier semestre 2023. Selon les données communiquées, l’entreprise a dégagé un bénéfice de 613 millions contre 252 millions l’année dernière à la même période, soit une progression de 11,73%, en glissement annuel. Le résultat opérationnel est passé de 614 millions à 933 millions de FCFA.

Lire aussi : Vins et spiritueux: après la faillite de BVS, Sabc reprend la commercialisation de la gamme Pernod Ricard

Malgré ces indications en hausse, le chiffre d’affaires a cependant fléchi passant de 5 529 milliards à fin juin 2022 à 5 230 milliards de FCFA, soit une baisse de 300 millions de FCFA (-6%). Cette baisse s’explique principalement par la baisse des volumes vendus (-7 097HL) par rapport à 2022 accentuée par une baisse tarifaire d’environ 8%, a-t-on appris de l’opérateur. La Société des eaux minérales du Cameroun subit toujours des pertes opérationnelles. Cette filiale du groupe Boissons du Cameroun n’a pas encore retrouvé sa viabilité économique d’antan du fait de la guerre des prix dans le secteur.

Lire aussi : Performances: les bénéfices de Semc chutent de 367,326 millions de F (-42,87%) en 2022

En effet, le marché des eaux est marqué par une forte concurrence et une guerre prix. Depuis quasiment 5 ans, Semc a considérablement perdu d’importants parts de marché sur le segment des eaux minérales au cours de ces dernières années. Jadis leader sur ce segment et contrôlant 65% des parts de marché, la Sabc et sa filiale Société des eaux minérales du Cameroun (Semc) ont perdu du terrain durant les dernières années, au point de ne plus se contenter que de 20%. Il a fallu implémenter de nouvelles stratégies marketing, en introduisant en 2016 la marque « Vitale », une alternative à prix réduit. A travers cette stratégie, l’entreprise a pu récupérer 40% de ses parts de marché.

Lire aussi : Le Producteur d’eau minérale SEMC annonce une hausse de ses ventes de 10,9% en 2021

Cet état de chose, a conduit Sabc aujourd’hui a envisagé se séparer de cette filiale. « Dans 5 ans ou 10 ans, si un acheteur potentiel s’intéresse à Semc, ce serait vous mentir que de dire qu’on ne vendra pas », a déclaré, dans une interview publiée au journal EcoMatin, édition de le 3 mai, Stéphane Descazeaud, le directeur général de la Société anonyme des boissons du Cameroun (SABC), entreprise.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner