Business et Entreprises
A la Une

Service clients : Eneo met sur pied le Guichet unique industriels

La plateforme GUCI a pour objectifs principaux une meilleure maîtrise des besoins des industries et la réduction des délais de raccordement au réseau de distribution électrique. Ce qui permettra la facilitation
du
raccordement
au
réseau
électrique des clients
industriels.

L’annonce a été rendue publique sur le site officiel d’Eneo Cameroon. La société camerounaise de distribution de l’énergie électrique, vient de mettre en place un Guichet unique des clients industriels (Guci) avec pour objectifs principaux : une meilleure maîtrise des besoins des industries et la réduction des délais de raccordement au réseau de distribution électrique. Le Guci, apparait désormais comme  l’unique porte d’entrée des demandes d’alimentation des unités industrielles.

Lire aussi : Eneo et l’Aseelec enterrent la hache de guerre

D’après les explications, le Guci  rassemble dans un même processus,  plusieurs unités d’Eneo Cameroon agissant dans le traitement des demandes de branchement et la gestion des industries.Les motivations de cette décision ont pour but principal de : résoudre de nombreux problèmes observés dans le processus de traitement des dossiers. «Par le passé, il arrivait que le traitement d’une demande industrielle  soit trop long parce qu’à la base sa demande n’avait pas été faite au bon endroit, ou encore que différentes fonctions n’avaient pas accès  au dossiers au même moment » explique Eric Pambe, le Directeur commercial d’Eneo.  Avec ce nouveau processus, Eneo centralise sur  une même plateforme ses demandes et garantit surtout, une meilleure circulation de l’information entre agents des différentes directions  limite désormais les risques de pertes de temps.

Lire aussi :  Covid-19 : Eneo réduit de 21 milliards son budget d’investissement en 2020

En ce qui concerne ses missions , le GUCI fonctionnel depuis quelques semaines déjà, va maîtrise la demande industrielle sur plusieurs années de manière à induire des investissements conséquents sur le réseau de distribution par Eneo, et sur le réseau de transport par la SONATREL. Dans cette perspective, Eneo met  en place des plateformes de collaboration avec les ministères en charge de l’Industrie, le patronat, les chambres consulaires et l’Agence de Promotion des Investissements, afin de  capturer à l’avance les besoins. Pour l’heure, le opérations de raccordement au réseau sont en cours pour trois unités industrielles à savoir : Prometal IV, Douala (Bassa) avec une demande de puissance de 9MW;  Acero Harjaap, Ngaoundéré (région de l’Adamaoua) qui totalise une demande de puissance 2MW en phase I du projet client et enfin Phalucam, Douala (Dibamba) avec une demande de puissance d’1MW en phase une du projet client. D’autres projets industriels tout aussi importants sont en cours.

Lire aussi : Dettes publiques : Eneo dans l’étau des impayés

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer